Dès le départ de cette crise du Covid-19, nous avons fait le choix de préserver le lien avec les artistes et vous spectateur.rice.s, et de nous concentrer sur des perspectives futures. Nous avions à cœur d’être force de propositions dès qu’une réouverture serait annoncée. Aussi sommes-nous restés très actifs pour conjuguer reports et choix dans l'actualité de la création contemporaine, tout en étant attentifs aux artistes internationaux même lorsque tout nous invitait au repli. À l’image du projet artistique de la scène, pluridisciplinaire, ouvert à l’international, nous vous convions à découvrir des œuvres d’artistes toujours enclins à interroger avec acuité les sujets qui animent notre présent, à réinventer les formes qui composent la danse, le théâtre et le cirque. Quelques lignes de force précieuses se dégagent de cette programmation. En danse, désireux de vous faire partager des œuvres majeures du répertoire, nous vous avons composé un portrait de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker comprenant Fase, pièce de 1982, et Drumming, de 1998, sur des musiques de Steve Reich. Les esthétiques proposées sont volontairement diverses associant danse contemporaine, renouveau du flamenco et hip-hop (Queen Blood d’Ousmane Sy). La programmation théâtrale explore la littérature contemporaine. Elle révèle l’originalité d’un théâtre documentaire (La Vallée de l’étrange de Stefan Kaegi / Rimini Protokoll et True Copy de berlin), et l’inventivité d’un théâtre de l’intime excellant dans l’enchevêtrement des sources (By Heart de Tiago Rodrigues). Mêlant cirque, danse et théâtre, le nouveau cirque est à l’honneur. Alexander Vantournhout présente Screws, micro-performances de corps singulièrement prolongés d’accessoires. Se créent des correspondances. Des figures de femmes iconiques traversent plusieurs spectacles (3 annonciations et Sœurs, deux pièces en écho du metteur en scène Pascal Rambert, _jeanne dark_, création de Marion Siéfert, et Molly Bloom de Viviane De Muynck et Jan Lauwers). En mars, des femmes chorégraphes se confrontent à la puissance de registres musicaux et vocaux. Le désir de revisiter des références anime parmi les artistes invités aussi bien des chorégraphes de grande renommée que ceux d’une nouvelle génération. Il compose le sujet de l’édition de Résonance(s) et de La Consagración de la Primavera d’Israel Galván et Sylvie Courvoisier. Les conditions de retour du spectacle vivant à son public s'affinent progressivement. Nous ne savons pas si nous trouverons les formes idéales mais nous sommes certains que la nécessité sera l'adaptabilité et la souplesse. Aussi nous avons privilégié la vente de billets à l’unité aux abonnements. Ces dispositions valent pour les premiers temps de la nouvelle saison, nous les réévaluerons par la suite. Afin de pallier les fluctuations des protocoles sanitaires, nous avons anticipé les modifications de capacité d’accueil qui pourraient en découler. Ainsi au calendrier que nous vous proposons, des imprévus artistiques, des dates, des séances complémentaires de représentation ou d’éventuelles retransmissions pourraient être adjoints. La brochure quant à elle, ne sera imprimée qu'à l'automne. Nous savons que nous pouvons compter sur votre engagement et votre goût de l'expérience pour nous suivre dans ces ajustements. Ensemble, revivons cette relation sensible que le spectacle suscite.

Carole Rambaud
Directrice