Carlotta Sagna
Ad Vitam

mer 16 dec 20H30

Danse mercredi 16 décembre -> 20H30

En clôture de la rencontre régionale de danse Texte et mouvement, dramaturgie de la danse
Ad Vitam est un spectacle intime où la chorégraphe s’inspire en partie des carnets de sa mère avec une tendresse infinie. Seule sur scène, toujours drôle et piquante, elle occupe admirablement le plateau dans une gestuelle chorégraphiée et une maîtrise totale du signe théâtral.

En clôture de la rencontre régionale de danse Texte et mouvement, dramaturgie de la danse

Ad Vitam est un spectacle intime où la chorégraphe s’inspire en partie des carnets de sa mère avec une tendresse infinie. Seule sur scène, toujours drôle et piquante, elle occupe admirablement le plateau dans une gestuelle chorégraphiée et une maîtrise totale du signe théâtral. Carlotta Sagna offre avec Ad Vitam une œuvre de tout premier plan où les moments de danse sont d’authentiques instants de libération et de grâce.

« J’ai écrit un solo. J’ai écrit le texte sans trop penser à la mise en scène et me suis préparée aux répétitions en studio sans trop penser que c’était moi qui allais répondre aux propositions. Mais quand j’étais, à proprement parler en répétition, le fait d’être seule devenait primordiale. La liberté absolue qu’on a quand on est seul peut devenir un piège. Ce n’est pas une question de discipline. Je ne peux pas tricher avec moi, je me connais trop pour pouvoir me charmer avec des “trucs” de comédien. Je cherche le vrai, et le vrai est toujours en mouvement. Alors j’évite de “fermer” les choses et je me méfie des “bonnes idées”. Je me rends compte en l’écrivant que ce procédé de travail (qui n’est pas une méthode puisque je l’expérimente) a quelque chose de schizophrène. C’est un hasard, du moins je le crois, vu le propos de la pièce. [...] Quant on dit à un artiste : “tu es fou” c’est indéniablement un compliment. Je me mets dans la peau de quelqu’un qui est sur le point de basculer dans la folie (j’utilise, à propos, ce terme générique). Lucide et intelligent son raisonnement risque de le conduire de fil en aiguille, avec une logique inattaquable vers des abîmes dangereux. Le précipice est à la portée de tous, la vie nous en fait frôler le bord à plusieurs reprises, faire le pas et y tomber n’est qu’une petite faiblesse. » Carlotta Sagna

Texte et mouvement, dramaturgie de la danse
Rencontre régionale de danse
Mercredi 16 décembre à partir de 14H
Amphi Présidence Université de Pau
Entrée libre

Tarif C (hors abonnement)
Théâtre Saragosse
Durée 0H50

Ecrit et interprété par Carlotta Sagna Texte Anna Sagna et Carlotta Sagna Lumières Philippe Gladieux Costume Alexandra Bertaut Un merci particulier à Arnaud Sallé pour nous avoir prêté son oreille

En clôture de la rencontre régionale de danse Texte et mouvement, dramaturgie de la danse

Ad Vitam est un spectacle intime où la chorégraphe s’inspire en partie des carnets de sa mère avec une tendresse infinie. Seule sur scène, toujours drôle et piquante, elle occupe admirablement le plateau dans une gestuelle chorégraphiée et une maîtrise totale du signe théâtral. Carlotta Sagna offre avec Ad Vitam une œuvre de tout premier plan où les moments de danse sont d’authentiques instants de libération et de grâce.

« J’ai écrit un solo. J’ai écrit le texte sans trop penser à la mise en scène et me suis préparée aux répétitions en studio sans trop penser que c’était moi qui allais répondre aux propositions. Mais quand j’étais, à proprement parler en répétition, le fait d’être seule devenait primordiale. La liberté absolue qu’on a quand on est seul peut devenir un piège. Ce n’est pas une question de discipline. Je ne peux pas tricher avec moi, je me connais trop pour pouvoir me charmer avec des “trucs” de comédien. Je cherche le vrai, et le vrai est toujours en mouvement. Alors j’évite de “fermer” les choses et je me méfie des “bonnes idées”. Je me rends compte en l’écrivant que ce procédé de travail (qui n’est pas une méthode puisque je l’expérimente) a quelque chose de schizophrène. C’est un hasard, du moins je le crois, vu le propos de la pièce. [...] Quant on dit à un artiste : “tu es fou” c’est indéniablement un compliment. Je me mets dans la peau de quelqu’un qui est sur le point de basculer dans la folie (j’utilise, à propos, ce terme générique). Lucide et intelligent son raisonnement risque de le conduire de fil en aiguille, avec une logique inattaquable vers des abîmes dangereux. Le précipice est à la portée de tous, la vie nous en fait frôler le bord à plusieurs reprises, faire le pas et y tomber n’est qu’une petite faiblesse. » Carlotta Sagna

Texte et mouvement, dramaturgie de la danse
Rencontre régionale de danse
Mercredi 16 décembre à partir de 14H
Amphi Présidence Université de Pau
Entrée libre

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93