Mourad Merzouki / Cie Käfig
Agwa / Correria

ven 21 mai 20H30
Zénith de Pau

Danse vendredi 21 mai -> 20H30

La compagnie Käfig présente deux pièces chorégraphiées par Mourad Merzouki : Agwa, créée en 2008 dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon, et Correria, une création 2009.
Mourad Merzouki, prodige du hip hop, plonge avec Agwa aux sources de la danse, renouant par là avec le plaisir du mouvement dansé et acrobatique.

La compagnie Käfig présente deux pièces chorégraphiées par Mourad Merzouki : Agwa, créée en 2008 dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon, et Correria, une création 2009. Mourad Merzouki, prodige du hip hop et fondateur de la compagnie Käfig, incontournable dans le paysage chorégraphique européen actuel, s’est formé à la danse contemporaine auprès de Josef Nadj, notamment. Il plonge avec Agwa aux sources de la danse, renouant par là avec le plaisir du mouvement dansé et acrobatique. Ce pur concentré d’énergie et de fluidité est né de la rencontre avec la Companhia Urbana de Dança de Rio de Janeiro, découverte à la Biennale de la Danse de Lyon en 2006. Cette troupe, composée de très jeunes danseurs brésiliens virtuoses du hip hop et de la capoeira, trouve ses racines dans les favelas brésiliennes et présente dans le monde entier une danse aux acrobaties époustouflantes, pleine d’invention. L’eau, « agwa » en portugais, symbole de vie et de renouveau, est aussi le prétexte à toutes sortes de prouesses techniques extravagantes pour ces danseurs-acrobates contraints d’évoluer à vive allure entre des gobelets d’eau disposés sur toute la surface de la scène. Cet accessoire élémentaire est décliné avec humour en instruments de musique, figures serpentines de jonglerie, décor d’eau filtrant la lumière, permettant aux artistes d’exercer leurs multiples talents avec une précision diabolique. Ce détournement inédit de la danse par un maître du genre hip hop fait toute la réussite de la pièce, qui dégage une énergie joyeuse et communicative, absolument irrésistible.

Cie Käfig
Présentation stage hip hop
Mercredi 19 mai 18h30
Théâtre Saragosse

Tarif A
Zénith de Pau
Durée 1H15 avec entracte
En partenariat avec les ACP

AGWA Chorégraphie Mourad Merzouki assisté de Kader Belmoktar
CORERIA Chorégraphie Mourad Merzouki en étroite collaboration avec les interprètes
Direction Artistique Mourad Merzouki Interprétation Diego Alves dos Santos « Dieguinho », Leonardo Alves Moreira « Leo », José Amilton Rodrigues Junior « Zé », Cleiton Luiz Caetano de Oliveira « Cleiton », Cristian Faxola Franco « Cris », Geovane Fidelis da Conceiçao « Geovane », Diego Gonçalves do Nascimento Leitão « White », Aldaïr Junior Machado Nogueira, Wanderlino Martins « Sorriso », Aguinaldo de Oliveira Lopes « Anjo », Alexsandro Soares « Pit » Direction musicale AS’N Lumières Yoann Tivoli Scénographie Benjamin Lebreton Costumes Angèle Mignot

La compagnie Käfig présente deux pièces chorégraphiées par Mourad Merzouki : Agwa, créée en 2008 dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon, et Correria, une création 2009. Mourad Merzouki, prodige du hip hop et fondateur de la compagnie Käfig, incontournable dans le paysage chorégraphique européen actuel, s’est formé à la danse contemporaine auprès de Josef Nadj, notamment. Il plonge avec Agwa aux sources de la danse, renouant par là avec le plaisir du mouvement dansé et acrobatique. Ce pur concentré d’énergie et de fluidité est né de la rencontre avec la Companhia Urbana de Dança de Rio de Janeiro, découverte à la Biennale de la Danse de Lyon en 2006. Cette troupe, composée de très jeunes danseurs brésiliens virtuoses du hip hop et de la capoeira, trouve ses racines dans les favelas brésiliennes et présente dans le monde entier une danse aux acrobaties époustouflantes, pleine d’invention. L’eau, « agwa » en portugais, symbole de vie et de renouveau, est aussi le prétexte à toutes sortes de prouesses techniques extravagantes pour ces danseurs-acrobates contraints d’évoluer à vive allure entre des gobelets d’eau disposés sur toute la surface de la scène. Cet accessoire élémentaire est décliné avec humour en instruments de musique, figures serpentines de jonglerie, décor d’eau filtrant la lumière, permettant aux artistes d’exercer leurs multiples talents avec une précision diabolique. Ce détournement inédit de la danse par un maître du genre hip hop fait toute la réussite de la pièce, qui dégage une énergie joyeuse et communicative, absolument irrésistible.

Cie Käfig
Présentation stage hip hop
Mercredi 19 mai 18h30
Théâtre Saragosse

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93