PIERRE RIGAL - AURÉLIEN BORY
ARRêTS DE JEU

MAR 22 JANV 20H00

Danse MARDI 22 JANVIER -> 20H00

A voir en famille
En 1982, l’équipe de France de football rencontre la RFA en demi-finale de la coupe du monde à Séville. Arrêts de jeu est la célébration chorégraphique, théâtrale et graphique de cette rencontre sportive à la dramaturgie si étonnante.

A voir en famille

En 1982, l’équipe de France de football rencontre la RFA en demi-finale de la coupe du monde à Séville. Arrêts de jeu est la célébration chorégraphique, théâtrale et graphique de cette rencontre sportive à la dramaturgie si étonnante. Le rêve d’accéder à la finale passait pour les Français par la réalisation d’un improbable exploit face à des Allemands rigoureux et disciplinés, physiquement agressifs et supérieurs. L’équipe de France n’avait pour elle que la fantaisie audacieuse et périlleuse de ses joueurs frêles et enthousiastes. Le sport, souvent rassembleur, peut aussi catalyser des mythes, des fantasmes et des clichés. La France est battue, mais Pierre Rigal en tire profit en reconstituant vingt-cinq ans après ce match une parodie pour joueurs-clowns interprétée par quatre excellents danseurs dont une danseuse. A la fois solennelle et absurde, cette cérémonie évoque, à travers l’exploration du « jeu », les plaisirs, les enjeux et les paradoxes de l’enfance. Toutes les actions du match sont détournées et recomposées par la danse de façon humoristique et inventive : les attaques, les tirs, les balles en touche, les coups francs... C’est en même temps un univers du rêve qui s’ouvre. Le souvenir de l’enfant qu’était Pierre Rigal s’est transformé dans son imaginaire. Les corps sont des images, des visages, des jouets, des joies, des angoisses, des rêves, puis des cauchemars. Ils sont tantôt idiots, solennels, absurdes, tantôt perspicaces, agiles ou maladroits.

Cette dramaturgie du football restitue les actes manqués, les victoires sublimées. Le chorégraphe offre aux spectateurs un très beau moment d’humour dans les racines de l’humain, à défaut d’une victoire en coupe du monde.


Production Compagnie dernière minute / Coproduction TNT - Toulouse Midi-Pyrénées, Théâtre de la Ville - Paris, Arcadi / Soutien DRAC Midi-Pyrénées, DICREAM, ADAMI, CG de la Haute-Garonne, ville de Toulouse, AFAT Voyages et Repérages / Remerciements CDC Midi-Pyrénées, Gare aux artistes - Montrabé, Centre national de la danse en Rhône-Alpes, FIFA / Source des images Séville 82 France-Allemagne, Le match du siècle de Pierre-Louis Basse, éd. Privé.

Théâtre Saragosse
Durée 0H55

Interprétation Elena Borghese, Grego Edelein, Alain Lelouch, Pierre Rigal / Conception et chorégraphie Pierre Rigal /Mise en scène Aurélien Bory, Pierre Rigal / Musique Joan Cambon, Sylvain Chauveau / Vidéo Pierre Rigal / Costumes Sylvie Marcucci / Assistante artistique Sophie Schneider / Régie général et régie plateau Frédéric Stoll / Régie son et vidéo George Dyson

+ PRODUCTIONS

A voir en famille

En 1982, l’équipe de France de football rencontre la RFA en demi-finale de la coupe du monde à Séville. Arrêts de jeu est la célébration chorégraphique, théâtrale et graphique de cette rencontre sportive à la dramaturgie si étonnante. Le rêve d’accéder à la finale passait pour les Français par la réalisation d’un improbable exploit face à des Allemands rigoureux et disciplinés, physiquement agressifs et supérieurs. L’équipe de France n’avait pour elle que la fantaisie audacieuse et périlleuse de ses joueurs frêles et enthousiastes. Le sport, souvent rassembleur, peut aussi catalyser des mythes, des fantasmes et des clichés. La France est battue, mais Pierre Rigal en tire profit en reconstituant vingt-cinq ans après ce match une parodie pour joueurs-clowns interprétée par quatre excellents danseurs dont une danseuse. A la fois solennelle et absurde, cette cérémonie évoque, à travers l’exploration du « jeu », les plaisirs, les enjeux et les paradoxes de l’enfance. Toutes les actions du match sont détournées et recomposées par la danse de façon humoristique et inventive : les attaques, les tirs, les balles en touche, les coups francs... C’est en même temps un univers du rêve qui s’ouvre. Le souvenir de l’enfant qu’était Pierre Rigal s’est transformé dans son imaginaire. Les corps sont des images, des visages, des jouets, des joies, des angoisses, des rêves, puis des cauchemars. Ils sont tantôt idiots, solennels, absurdes, tantôt perspicaces, agiles ou maladroits.

Cette dramaturgie du football restitue les actes manqués, les victoires sublimées. Le chorégraphe offre aux spectateurs un très beau moment d’humour dans les racines de l’humain, à défaut d’une victoire en coupe du monde.


Production Compagnie dernière minute / Coproduction TNT - Toulouse Midi-Pyrénées, Théâtre de la Ville - Paris, Arcadi / Soutien DRAC Midi-Pyrénées, DICREAM, ADAMI, CG de la Haute-Garonne, ville de Toulouse, AFAT Voyages et Repérages / Remerciements CDC Midi-Pyrénées, Gare aux artistes - Montrabé, Centre national de la danse en Rhône-Alpes, FIFA / Source des images Séville 82 France-Allemagne, Le match du siècle de Pierre-Louis Basse, éd. Privé.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93