CATERINA SAGNA
BASSO OSTINATO

MAR 06 & MER 07 MAI 20H30

Danse - Théâtre MARDI 06 & MERCREDI 07 MAI -> 20H30

« Nouvelle pièce majeure de la chorégraphe Caterina Sagna, Basso Ostinato démarre sur le ton de la blague. Deux hommes attablés devant des bouteilles d’alcool, en chemises blanches et pantalons noirs, fument, boivent et rigolent ensemble.

« Nouvelle pièce majeure de la chorégraphe Caterina Sagna, Basso Ostinato démarre sur le ton de la blague. Deux hommes attablés devant des bouteilles d’alcool, en chemises blanches et pantalons noirs, fument, boivent et rigolent ensemble. Ça sent la fin de soirée après un bon repas. Des éventuels problèmes de calvitie des danseurs étoiles, jusqu’aux accidents intestinaux en pleine répèt à la Scala, l’ambiance est carrément triviale. Derrière eux, une télé diffuse des images de ballet qui leur inspire des commentaires scatos. Puis, un troisième larron fait son entrée et se met à danser, tandis que les deux premiers reprennent leurs bouteilles et leur dialogue. Bientôt, les gestes qu’ils effectuent pour se saisir des verres, éliminer la cendre des cigarettes ou raconter une anecdote deviennent un rien plus ostensibles, comme pour entrer dans la danse. Et la manière, incroyablement fluide, dont toutes ces actions, si mineures soient-elles, s’articulent pour passer du langage au mouvement constitue l’une des plus belles réussites du spectacle. Pièce au caractère masculin très marqué, Basso Ostinato fonctionne sur la répétition au moyen de menues variations ainsi que le suggère le titre emprunté au lexique musical. [...] Ainsi, Basso Ostinato - sans doute l’une des meilleures pièces de la jeune Italienne - portée par une écriture maîtrisée de bout en bout par un trio d’interprètes remarquablement engagés, passe de l’anecdote à la tombe en un rien de temps. [...] Il y a quelque chose de la vanité, mais aussi de la commedia dell’arte dans l’ironie fine qui accompagne chaque geste. » MAÏA BOUTEILLET, LIBÉRATION, 19 DÉCEMBRE 2006

 Voir la bande annonce

Stage danse avec Alessandro Bernardeschi
SAM 03 & DIM 04 MAI


« Je remercie Marie-Pierre Ariztia pour nous avoir fourni le cadre dans lequel, le 5 octobre 2005 à 13h54, Basso Ostinato a commencé à prendre forme ; les théâtres Victoria et Vooruit de Gent, ainsi que Needcompany et la Raffinerie de Bruxelles pour leur hospitalité ; les Brigittines (Bruxelles) pour nous avoir fourni les tapis de danse supplémentaires  ; tous les collaborateurs pour leur présence et leur compétence, et en particulier Alessandro, Antonio et Mauro qui ont donné bien plus que leurs muscles. » Caterina Sagna

Théâtre Saragosse
Durée 1H05

Chorégraphie Caterina Sagna / Avec Alessandro Bernardeschi, Antonio Montanile, Mauro Paccagnella / Dramaturgie Roberto Fratini Serafide / Lumière Philippe Gladieux / Conseiller musical Luca Berni / Management Dominique Mahé / Production Association Next/ Compagnie Caterina Sagna / Co-production Théâtre de la Bastille - Paris et le Théâtre de l’Agora - SN d’Evry et de l’Essonne (résidences de création soutenues par la Région Ile-de-France), Théâtre National de Bretagne/Rennes, Pôle Sud - SC Danse/Strasbourg.

« Nouvelle pièce majeure de la chorégraphe Caterina Sagna, Basso Ostinato démarre sur le ton de la blague. Deux hommes attablés devant des bouteilles d’alcool, en chemises blanches et pantalons noirs, fument, boivent et rigolent ensemble. Ça sent la fin de soirée après un bon repas. Des éventuels problèmes de calvitie des danseurs étoiles, jusqu’aux accidents intestinaux en pleine répèt à la Scala, l’ambiance est carrément triviale. Derrière eux, une télé diffuse des images de ballet qui leur inspire des commentaires scatos. Puis, un troisième larron fait son entrée et se met à danser, tandis que les deux premiers reprennent leurs bouteilles et leur dialogue. Bientôt, les gestes qu’ils effectuent pour se saisir des verres, éliminer la cendre des cigarettes ou raconter une anecdote deviennent un rien plus ostensibles, comme pour entrer dans la danse. Et la manière, incroyablement fluide, dont toutes ces actions, si mineures soient-elles, s’articulent pour passer du langage au mouvement constitue l’une des plus belles réussites du spectacle. Pièce au caractère masculin très marqué, Basso Ostinato fonctionne sur la répétition au moyen de menues variations ainsi que le suggère le titre emprunté au lexique musical. [...] Ainsi, Basso Ostinato - sans doute l’une des meilleures pièces de la jeune Italienne - portée par une écriture maîtrisée de bout en bout par un trio d’interprètes remarquablement engagés, passe de l’anecdote à la tombe en un rien de temps. [...] Il y a quelque chose de la vanité, mais aussi de la commedia dell’arte dans l’ironie fine qui accompagne chaque geste. » MAÏA BOUTEILLET, LIBÉRATION, 19 DÉCEMBRE 2006

 Voir la bande annonce

Stage danse avec Alessandro Bernardeschi
SAM 03 & DIM 04 MAI


« Je remercie Marie-Pierre Ariztia pour nous avoir fourni le cadre dans lequel, le 5 octobre 2005 à 13h54, Basso Ostinato a commencé à prendre forme ; les théâtres Victoria et Vooruit de Gent, ainsi que Needcompany et la Raffinerie de Bruxelles pour leur hospitalité ; les Brigittines (Bruxelles) pour nous avoir fourni les tapis de danse supplémentaires  ; tous les collaborateurs pour leur présence et leur compétence, et en particulier Alessandro, Antonio et Mauro qui ont donné bien plus que leurs muscles. » Caterina Sagna

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93