David Geselson

La chanteuse Nina Simone est l’héritière directe d’une bonne partie de l’histoire des États-Unis : arrière arrière-petite-fille d’une Amérindienne mariée à un esclave noir africain, elle porte en elle quatre siècles d’histoire coloniale. En racontant son histoire dans Le silence et la peur, David Geselson entend aussi évoquer une partie de l’histoire des Afro-Américains, dont les tragiques destinées sont chevillées à la conquête du « Nouveau Monde ». Le metteur en scène s’intéresse ici à la manière dont le politique intervient dans l’intimité des individus. En amont de la seconde représentation de sa pièce, il propose, accompagné d’un autre comédien du spectacle, une lecture de textes autour du mouvement pour les droits civiques des Afro-Américains aux États-Unis dans les années 60 et 70 (James Baldwin, Martin Luther King…).

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93