Martin Crimp / Hubert Colas / Diphtong Cie
Face au mur

mar 16 mars 20H30
COMPLET

Théâtre Mardi 16 mars -> 20H30

Dramaturge de la dérision, Martin Crimp s’est affirmé ces dernières années comme l’un des plus brillants auteurs du théâtre européen. Ses trois pièces courtes, Ciel bleu ciel, Face au mur et Tout va mieux, sont des projets singuliers qui nous entraînent dans les dédales d’un inquiétant univers urbain.

Dramaturge de la dérision, Martin Crimp s’est affirmé ces dernières années comme l’un des plus brillants auteurs du théâtre européen. Ses trois pièces courtes, Ciel bleu ciel, Face au mur et Tout va mieux, sont des projets singuliers qui nous entraînent dans les dédales d’un inquiétant univers urbain. Avec légèreté, humour et une certaine violence détachée, elles nous rappellent que le confort, où le plus grand nombre se repose, nous fait oublier toute une partie du monde. Auteur-artiste associé du Théâtre National de la Colline en 2008 et 2009, Hubert Colas, qui signe ici décor et mise en scène, est un homme de théâtre passionnant. Sur un parterre de ballons blancs, cinq jeunes acteurs interprètent d’élégants individus en tenue de soirée qui viennent conter face public, sans émotion apparente, quelques très simples mais terribles histoires de ruptures et de meurtres. Ils disent la violence qui s’insinue dans les quartiers, les rues, les maisons des sociétés occidentales. Le calme avant que tout ne vacille. Il nous vient alors des images. On se souvient des actes commis dans des lieux publics comme dans Face au mur où l’effroi et la violence entrent dans une salle d’école pour y semer la terreur. « À tout moment, la violence peut surgir face à nous, exprimant par n’importe quel moyen un désir de vivre. Exprimant peut-être par l’horreur, l’espoir d’une identité retrouvée. Si ces actes ne sont pas justifiables, rien ne justifie non plus que nos sociétés modernes ne recherchent pas, par de nouveaux chemins, une plus grande humanité entre les êtres. » Hubert Colas

Tarif B
Théâtre Saragosse
Durée 1h20

Texte Martin Crimp Trilogie composée des pièces Whole blue Sky, Face to the Wall et Fewer Emergencies en français, Ciel bleu ciel, Face au mur et Tout va mieux Traduit de l’anglais par Elisabeth Angel-Perez (L’Arche Editeur et Agent théâtral) Mise en scène et scénographie Hubert Colas Avec Pierre Laneyrie, Isabelle Mouchard, Thierry Raynaud,Frédéric Schulz-Richard, Manuel Vallade Assistante à la mise en scène Sophie Nardone Lumières Encaustic - Pascale Bongiovanni et Hubert Colas Vidéo Patrick Laffont Univers sonore Zidane Boussouf Régie générale Nicolas Marie

Dramaturge de la dérision, Martin Crimp s’est affirmé ces dernières années comme l’un des plus brillants auteurs du théâtre européen. Ses trois pièces courtes, Ciel bleu ciel, Face au mur et Tout va mieux, sont des projets singuliers qui nous entraînent dans les dédales d’un inquiétant univers urbain. Avec légèreté, humour et une certaine violence détachée, elles nous rappellent que le confort, où le plus grand nombre se repose, nous fait oublier toute une partie du monde. Auteur-artiste associé du Théâtre National de la Colline en 2008 et 2009, Hubert Colas, qui signe ici décor et mise en scène, est un homme de théâtre passionnant. Sur un parterre de ballons blancs, cinq jeunes acteurs interprètent d’élégants individus en tenue de soirée qui viennent conter face public, sans émotion apparente, quelques très simples mais terribles histoires de ruptures et de meurtres. Ils disent la violence qui s’insinue dans les quartiers, les rues, les maisons des sociétés occidentales. Le calme avant que tout ne vacille. Il nous vient alors des images. On se souvient des actes commis dans des lieux publics comme dans Face au mur où l’effroi et la violence entrent dans une salle d’école pour y semer la terreur. « À tout moment, la violence peut surgir face à nous, exprimant par n’importe quel moyen un désir de vivre. Exprimant peut-être par l’horreur, l’espoir d’une identité retrouvée. Si ces actes ne sont pas justifiables, rien ne justifie non plus que nos sociétés modernes ne recherchent pas, par de nouveaux chemins, une plus grande humanité entre les êtres. » Hubert Colas

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93