En écho à sa pièce Lendemains de fête, Julie Béres présente le documentaire d’Emmanuel Finkiel, Je suis. Comment se remet-on d’un accident vasculaire cérébral ? Durant plusieurs mois, Emmanuel Finkiel a filmé le combat quotidien de trois patients, de leur famille et du personnel soignant au sein d’un centre de rééducation pour les traumatisés crâniens. Il s’agit de l’éphéméride de l’évolution de ces patients sur le chemin qui les mènera à recouvrer leur conscience et leur identité.
« Avec Emmanuel Finkiel, c’est toujours une question de regard : comment filmer les autres sans risquer le voyeurisme ou l’indécence ? Son regard était juste et généreux dès son premier (magnifique) long métrage, Voyages, sur trois vieilles dames en route, l’une pour Auschwitz, l’autre vers son père et la troisième vers elle-même. C’est cette honnêteté, cette rigueur, cette élégance que l’on retrouve dans ce documentaire consacré aux victimes d’accidents cérébraux. » Pierre Murat, telerama.fr.

JULIE BÉRES
Née en 1972, Julie Béres commence le théâtre par une rencontre avec Ariane Mnouchkine avant d’ être admise au Conservatoire national supérieur d’Art Dramatique de Paris, en 1997. En tant que comédienne, elle joue sous la direction, entre autres, de Stuart Seide, Jacques Lassalle, Philippe Adrien, Jean-Yves Ruf. Elle fonde, en 2001, la compagnie Les Cambrioleurs, réunissant sous sa direction artistique des créateurs issus de différentes disciplines (interprètes, vidéastes, plasticiens, circassiens, marionnettistes). Elle est artiste associée au Quartz Scène nationale de Brest de 2008 à 2010, où elle crée Sous les visages, en 2008, et Notre besoin de consolation, en 2010, repris tous deux au Théâtre de la Ville de Paris.

EN PARTENARIAT AVEC LE CINÉMA LE MÉLIÈS.

Cinéma le Méliès
Durée 1h40

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93