Odile Azagury - Cie Les Clandestins
La diagonale du loup
Mercredi 14 avril à 21h

Improvisation violoncelle-danse (première partie)

Improvisation danse/musique avec des danseurs de la Compagnie Les Clandestins et deux élèves de la classe de violoncelle de l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Pau.

JPEG - 11.2 ko

La diagonale du loup (deuxième partie)

La danse d’Odile Azagury questionne les individus, leurs comportements. Dans ce quintet d’hommes pour quatre danseurs et un musicien, la chorégraphe s’intéresse à la Grande Guerre. Elle interroge la propagande qui a fait naître dans le coeur des jeunes Français l’élan patriotique qui les a poussés vers une mort injuste. En mettant en scène ceux qui ne furent que de la « chair à canon », la chorégraphe dénonce la barbarie et la cruauté inhérentes à la personnalité de l’homme.

« La diagonale du loup c’est avant, pendant et après l’obus.C’est l’école, la guerre, les traumatismes. La diagonale du loup c’est marche et crève. »

Un pass permet de voir tous les spectacles d’Odile Azagury à tarif préférentiel.

Direction artistique et chorégraphique Odile Azagury. Ecriture réalisée par l’ensemble des artistes. Lumière Bernard Galodé. Danseurs Vincent Curdy, Christian Benaïm, Eric Fessenmeyer, Duke Wilburn. Composition musicale et interprétation Fabrice Barré. Costume Pascale Robin. Décor Didier Gauduchon et Frédéric Rotureau

Production La Compagnie Les Clandestins. Coproduction (voir Champs d’amour) Remerciements Christophe Mari, Hubert Sauvage, Alain Gac, Myriam Prijent, Vincent Boisseau, Michel Delage, Fabrice Favriou, Le Ballet Atlantique Régine Chopinot, François Chaussebourg et Xavier Grimaud.
Ce spectacle est dédié à Christian Chaignon.

Improvisation violoncelle-danse (première partie)

Improvisation danse/musique avec des danseurs de la Compagnie Les Clandestins et deux élèves de la classe de violoncelle de l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Pau.

JPEG - 11.2 ko

La diagonale du loup (deuxième partie)

La danse d’Odile Azagury questionne les individus, leurs comportements. Dans ce quintet d’hommes pour quatre danseurs et un musicien, la chorégraphe s’intéresse à la Grande Guerre. Elle interroge la propagande qui a fait naître dans le coeur des jeunes Français l’élan patriotique qui les a poussés vers une mort injuste. En mettant en scène ceux qui ne furent que de la « chair à canon », la chorégraphe dénonce la barbarie et la cruauté inhérentes à la personnalité de l’homme.

« La diagonale du loup c’est avant, pendant et après l’obus.C’est l’école, la guerre, les traumatismes. La diagonale du loup c’est marche et crève. »

Un pass permet de voir tous les spectacles d’Odile Azagury à tarif préférentiel.

Direction artistique et chorégraphique Odile Azagury. Ecriture réalisée par l’ensemble des artistes. Lumière Bernard Galodé. Danseurs Vincent Curdy, Christian Benaïm, Eric Fessenmeyer, Duke Wilburn. Composition musicale et interprétation Fabrice Barré. Costume Pascale Robin. Décor Didier Gauduchon et Frédéric Rotureau

Production La Compagnie Les Clandestins. Coproduction (voir Champs d’amour) Remerciements Christophe Mari, Hubert Sauvage, Alain Gac, Myriam Prijent, Vincent Boisseau, Michel Delage, Fabrice Favriou, Le Ballet Atlantique Régine Chopinot, François Chaussebourg et Xavier Grimaud.
Ce spectacle est dédié à Christian Chaignon.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93