Andrea Sitter / Cie Die Donau
La reine s’ennuie

MER 29 AVRIL 20H00

Danse mercredi 29 avril -> 20H00

A voir en famille
La reine s’ennuie met en scène la blonde Andrea dans une série de métamorphoses qui la révèlent tour à tour danseuse, comédienne, poète et humoriste. La reine s’ennuie, dressée sur ses talons aiguilles, répandant sur le plateau des pétales de rose tandis que le crapaud couronné posé dans un coin de la scène tarde à se changer en prince.

A voir en famille
Danseuse classique de formation, Andrea Sitter a trouvé dans la danse contemporaine l’espace de liberté qui convient à sa personnalité d’artiste multiple, imaginative et doucement provocatrice. Elle évolue dans un univers romantique et loufoque, empreint tout à la fois de féminité, de sérieux, d’enfantillage et de raillerie. Chronique poétique et délirante d’une femme solitaire, La reine s’ennuie met en scène la blonde Andrea dans une série de métamorphoses qui la révèlent tour à tour danseuse, comédienne, poète et humoriste. La reine s’ennuie, dressée sur ses talons aiguilles, répandant sur le plateau des pétales de rose tandis que le crapaud couronné posé dans un coin de la scène tarde à se changer en prince. Elle effeuille mythes, contes et légendes, convoquant tour à tour les travaux d’Hercule qu’elle récite avec une énergie fiévreuse, la Flûte enchantée de Mozart, dont elle interprète tête en bas l’air célèbre de la Reine de la nuit ; mais, surtout, elle danse, avec grâce et élégance d’abord, dans une fusion détonante de gestuelle classique et de rock’n roll ensuite, portée par une énergie explosive. Les scènes se succèdent comme une variation sur le thème de l’ennui et des moyens d’y échapper par l’imagination et la fantaisie : yoddel, leçon d’architecture virtuelle, marche militaire ou dégustation de café...
« Emotion, beauté, humour sont distillés dans une danse où la rigueur classique se plie au langage contemporain. On est médusé comme un petit enfant devant un conte. Du grand art. Une reine [on] vous dit. » BERNADETTE BONIS, DANSER, JUILLET 2004.


Conte dansé - rencontre
Andrea Sitter et philippe-ahmed braschi
mardi 28 avril à 18h30
salle des fêtes de viven
entrée libre


Stage danse
Andrea Sitter
samedi 25 & dimanche 26 avril
Théâtre Saragosse

Théâtre Saragosse
Durée 0H55

Chorégraphie et interprétation Andrea Sitter / Collaboration artistique et interventions Philippe-Ahmed Braschi / Lumières Frédéric Mérat / Composition musicale Louis Naon / Régie Nicolas Prosper / La compagnie Die Donau est soutenue par SEST.

A voir en famille
Danseuse classique de formation, Andrea Sitter a trouvé dans la danse contemporaine l’espace de liberté qui convient à sa personnalité d’artiste multiple, imaginative et doucement provocatrice. Elle évolue dans un univers romantique et loufoque, empreint tout à la fois de féminité, de sérieux, d’enfantillage et de raillerie. Chronique poétique et délirante d’une femme solitaire, La reine s’ennuie met en scène la blonde Andrea dans une série de métamorphoses qui la révèlent tour à tour danseuse, comédienne, poète et humoriste. La reine s’ennuie, dressée sur ses talons aiguilles, répandant sur le plateau des pétales de rose tandis que le crapaud couronné posé dans un coin de la scène tarde à se changer en prince. Elle effeuille mythes, contes et légendes, convoquant tour à tour les travaux d’Hercule qu’elle récite avec une énergie fiévreuse, la Flûte enchantée de Mozart, dont elle interprète tête en bas l’air célèbre de la Reine de la nuit ; mais, surtout, elle danse, avec grâce et élégance d’abord, dans une fusion détonante de gestuelle classique et de rock’n roll ensuite, portée par une énergie explosive. Les scènes se succèdent comme une variation sur le thème de l’ennui et des moyens d’y échapper par l’imagination et la fantaisie : yoddel, leçon d’architecture virtuelle, marche militaire ou dégustation de café...
« Emotion, beauté, humour sont distillés dans une danse où la rigueur classique se plie au langage contemporain. On est médusé comme un petit enfant devant un conte. Du grand art. Une reine [on] vous dit. » BERNADETTE BONIS, DANSER, JUILLET 2004.


Conte dansé - rencontre
Andrea Sitter et philippe-ahmed braschi
mardi 28 avril à 18h30
salle des fêtes de viven
entrée libre


Stage danse
Andrea Sitter
samedi 25 & dimanche 26 avril
Théâtre Saragosse

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93