Le chorégraphe et danseur Pedro Pauwels anime à l’ESAC une semaine d’atelier de recherche et de création artistique et présente à la scène Espaces Pluriels une soirée de rencontre et de danse. Il commente une vidéo de Projet de la matière d’Odile Duboc, qui a fortement marqué sa carrière d’interprète-chorégraphe. Il propose également un extrait dansé tiré de son propre répertoire.
Formé à l’Ecole Renate Peter de Bruxelles, au Centre Rosella Hightower à Cannes, puis au Jeune Ballet International de Cannes, Pedro Pauwels a travaillé entre autres avec Dominique Bagouet, Mathilde Monnier et Bella Lewitsky.

En collaboration avec l’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau.

Projet de la Matière, pièce singulière et emblématique dans le parcours de la chorégraphe Odile Duboc, a été créée en 1995 et remontée en 2005. La pièce représente pour Odile Duboc « une aventure forte qui marque une vie ». Un dispositif plastique, conçu de façon ludique par Marie-Josée Pillet a fortement influencé la chorégraphie et la qualité du mouvement. En travaillant dans ce dispositif en amont de la création, les danseurs ont trouvé de nouvelles possibilités pour la danse. La mémoire de ces explorations s’est inscrite dans les corps et la chorégraphie met en scène ce paysage sensible à la façon d’un voyage énigmatique. Les corps semblent lovés dans l’espace, comme en apesanteur. Les objets scénographiques créés par Yves Lejeune sont composés de pans inclinés, de volumes mous auprès desquels les interprètes évoluent réfléchissant cet étrange corps-matière. Dans cette pièce, Odile Duboc dit avoir travaillé sur « trois états du corps et de l’âme qui l’obsèdent : envol, vertige et abandon ». Le mouvement se déploie sur une durée continue, sans rupture. Ce continuum donne à l’espace un sens d’unité, d’osmose, de porosité des frontières entre corps et matières, de jeux en lisières. La musicalité est pour la chorégraphe un chant intérieur lié à la mémoire rythmique des éléments, l’air, l’eau, la terre, le feu.
Pièce intrigante, Projet de la matière est une pièce majeure, qui parcourt l’intégralité d’une figure, le principe même des émotions physiques à l’œuvre dans les pièces d’Odile Duboc et leur puissance d’imaginaire. La chorégraphe y a développé un processus de création original qui laisse une large place à l’expérimentation des interprètes : « Ils étaient tout à coup en mouvement, dans des mouvements organiques et justes, dans la mémoire dynamique des éléments que je cherchais à leur transmettre depuis toujours. »

Plus d’informations sur Odile Duboc

- Théâtre Saragosse - Entrée libre

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93