PETER VERHELST D’APRÈS SHAKESPEARE
LUDOVIC LAGARDE
RICHARD III

LUN 10 & MAR 11 DÉC

Théâtre LUNDI 10 & MARDI 11 DÉCEMBRE -> 20H30

Création 2007
Ce Richard III est une réécriture de la pièce de Shakespeare dont Peter Verhelst n’a gardé que la trame dramaturgique. Ludovic Lagarde, frappé par la beauté stylistique et l’aspect sulfureux de la pièce, choisit de rendre sur scène les différents plans de son histoire.

Création 2007

Ce Richard III est une réécriture de la pièce de Shakespeare dont Peter Verhelst n’a gardé que la trame dramaturgique. Autour du personnage ambivalent de Richard, héros séducteur et répulsif à la fois, l’auteur donne la parole aux femmes, laissant à une voix off le soin de raconter les péripéties historiques qui se déroulent hors cadre. Sur scène, cet homme qui est à lui-même son propre champ de bataille consume tout ce que le monde pourrait avoir de fécond, tout ce qu’il croise d’humain, le féminin d’abord. Son érotisme morbide fait naître des images de guerre moderne au sein d’une cour élisabéthaine. Peter Verhelst met dans la bouche de Richard III et d’autres personnages des phrases d’hommes politiques contemporains comme Gandhi, Nelson Mandela, Martin Luther King, Bill Clinton... des phrases pleines de promesses qui, chez Richard, se confrontent à ses actes. Il illustre au mieux l’idée qu’un désir de pureté absolue peut conduire aux pires atrocités, comme en témoignent avec insistance les tragédies réelles de l’histoire contemporaine. Ludovic Lagarde, frappé par la beauté stylistique et l’aspect sulfureux de la pièce, choisit de rendre sur scène les différents plans de son histoire.

"[...] C’est comme si le public était face à une coupe en travers d’un lieu de pouvoir, un palais présidentiel, allant du perron aux bureaux des conseillers, pour se terminer dans les appartements privés où se trouvent la famille et les problèmes intimes." LUDOVIC LAGARDE


Administration de production Jean-Michel Hossenlopp / Décor construit par les Ateliers de la Maison de la Culture de Bourges / avec Anne Bellec Laurent, Poitrenaux Richard, Geoffrey Carey, Antoine Herniotte, Samuel Réhault, Christele Tual, Francesca Bracchino, Pierre Baux, Camille Panonacle, Suzanne Aubert. /// Coproduction Cie Ludovic Lagarde, CDR de Tours, Maison de la Culture de Bourges-SN, Festival d’Avignon, Le Trident SN de Cherbourg-Octeville, La Comédie de Reims - CDN, Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines - SN, Festival delle Colline- Turin. / Soutien de la Région Ile-de-France et de CulturesFrance / Participation artistique du Jeune Théâtre National / Soutien du Fonds d’insertion pour jeunes artistes dramatiques, DRAC et Région PACA / Cie Ludovic Lagarde subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication /DRAC Ile-de-France.

Théâtre Saragosse
Durée 1H40

Texte Peter Verhelst d’après Richard III de Shakespeare / Traduit du néerlandais par Christian Marcipont / Mise en scène Ludovic Lagarde / Dramaturge et assistante à la mise en scène Marion Stoufflet / Scénographie Antoine Vasseur / Costumes Valérie Simonneau / Lumière Sébastien Michaud / Son et musique David Bichindaritz / Collaboration artistique pour le son Olivier Pasquet / Régie son Benjamin Furbacco / Régie plateau et collaboration à la scénographie James Brandily / Régie générale et régie lumière Pierre Martigne / Maquillage Corinne Blot

Création 2007

Ce Richard III est une réécriture de la pièce de Shakespeare dont Peter Verhelst n’a gardé que la trame dramaturgique. Autour du personnage ambivalent de Richard, héros séducteur et répulsif à la fois, l’auteur donne la parole aux femmes, laissant à une voix off le soin de raconter les péripéties historiques qui se déroulent hors cadre. Sur scène, cet homme qui est à lui-même son propre champ de bataille consume tout ce que le monde pourrait avoir de fécond, tout ce qu’il croise d’humain, le féminin d’abord. Son érotisme morbide fait naître des images de guerre moderne au sein d’une cour élisabéthaine. Peter Verhelst met dans la bouche de Richard III et d’autres personnages des phrases d’hommes politiques contemporains comme Gandhi, Nelson Mandela, Martin Luther King, Bill Clinton... des phrases pleines de promesses qui, chez Richard, se confrontent à ses actes. Il illustre au mieux l’idée qu’un désir de pureté absolue peut conduire aux pires atrocités, comme en témoignent avec insistance les tragédies réelles de l’histoire contemporaine. Ludovic Lagarde, frappé par la beauté stylistique et l’aspect sulfureux de la pièce, choisit de rendre sur scène les différents plans de son histoire.

"[...] C’est comme si le public était face à une coupe en travers d’un lieu de pouvoir, un palais présidentiel, allant du perron aux bureaux des conseillers, pour se terminer dans les appartements privés où se trouvent la famille et les problèmes intimes." LUDOVIC LAGARDE


Administration de production Jean-Michel Hossenlopp / Décor construit par les Ateliers de la Maison de la Culture de Bourges / avec Anne Bellec Laurent, Poitrenaux Richard, Geoffrey Carey, Antoine Herniotte, Samuel Réhault, Christele Tual, Francesca Bracchino, Pierre Baux, Camille Panonacle, Suzanne Aubert. /// Coproduction Cie Ludovic Lagarde, CDR de Tours, Maison de la Culture de Bourges-SN, Festival d’Avignon, Le Trident SN de Cherbourg-Octeville, La Comédie de Reims - CDN, Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines - SN, Festival delle Colline- Turin. / Soutien de la Région Ile-de-France et de CulturesFrance / Participation artistique du Jeune Théâtre National / Soutien du Fonds d’insertion pour jeunes artistes dramatiques, DRAC et Région PACA / Cie Ludovic Lagarde subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication /DRAC Ile-de-France.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93