Boris Charmatz
[Terrain]
Somnole
Danse / Mardi 30 novembre 20h30  / Théâtre Saragosse
1h00 / TARIF B

Entre humour, audace et délicatesse, le chorégraphe Boris Charmatz sort de son hibernation avec un solo nonchalant entre dedans et dehors, entre rêve et conscience. Un solo entièrement sifflé, fait de réminiscences musicales. Somnole est la dernière création de cet expérimentateur infatigable qui aime à mettre sens dessus dessous les rapports établis entre le public, l’art et ses territoires physiques et imaginaires. Après la partition collective endiablée de Happening Tempête, orchestrée pour l’espace démesuré du Grand Palais Éphémère avec une centaine d’interprètes, il opère un retour à l’intime du corps singulier, du rêve, des états de somnolence. Convoquant les gestes de ceux qui dorment mal, des somnambules, il explore les états de latences, d’insomnie ou de sommeil agité. C’est toute la dimension fantasmatique et intuitive du travail de création qui s’insuffle dans le corps du danseur, dans l’indécision du geste involontaire, dans cette danse alanguie traversée de sursauts. La liaison du souffle et de la dynamique du corps se perçoit dans l’écho des airs classiques – Bach, Mozart, Vivaldi… – que siffle Boris Charmatz. Il introduit sur scène ce mince filet sonore, réduisant par conversion un air d’opéra, musique grandiose par excellence, à du presque rien. Une musique fragile pour une danse-funambule où les mouvements du corps affectent l’instrument. Ce faisant, il partage avec nous cet abri familier de son et de mouvement habité depuis l’enfance. Une danse sifflotée, traversée de fulgurances, offerte dans sa simplicité.

Chorégraphie et interprétation Boris Charmatz • Assistante chorégraphique Magali Caillet Gajan • Lumières Yves Godin • Ingénieur son Alban Moraud • Costumes Marion Regnier • Travail vocal Dalila Khatir avec les conseils de Médéric Collignon et Bertrand Causse • Régie générale Fabrice Le Fur • Directrice déléguée Hélène Joly • Directrice des productions Martina Hochmuth • Chargés de production Florentine Busson, Briac Geffrault • Première 9-10 Novembre 2021 à l’opéra de Lille / Crédits photos Marc Domage
PRODUCTION

Production et diffusion [terrain]Coproductions Opéra de Lille, le phénix - scène nationale de Valenciennes – pôle européen de création, Bonlieu - scène nationale d’Annecy, International Arts Festival REGARDING..., Festival d’Automne à Paris, Festival de Marseille, Teatro Municipal do Porto, Scène nationale d’Orléans, Pavillon ADC (Genève), MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint- Denis (Bobigny). [terrain] est soutenu par le ministère de la Culture – Direction Générale de la Création Artistique, et la Région Hauts-de-France. Dans le cadre de son implantation en Hauts-de- France, [terrain] est associé à l’Opéra de Lille, au phénix, scène nationale de Valenciennes pôle européen de création, et à la Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production. Boris Charmatz est également artiste accompagné par Charleroi danse (Belgique) de 2018 à 2022 et artiste associé à Lafayette Anticipations.

Entre humour, audace et délicatesse, le chorégraphe Boris Charmatz sort de son hibernation avec un solo nonchalant entre dedans et dehors, entre rêve et conscience. Un solo entièrement sifflé, fait de réminiscences musicales. Somnole est la dernière création de cet expérimentateur infatigable qui aime à mettre sens dessus dessous les rapports établis entre le public, l’art et ses territoires physiques et imaginaires. Après la partition collective endiablée de Happening Tempête, orchestrée pour l’espace démesuré du Grand Palais Éphémère avec une centaine d’interprètes, il opère un retour à l’intime du corps singulier, du rêve, des états de somnolence. Convoquant les gestes de ceux qui dorment mal, des somnambules, il explore les états de latences, d’insomnie ou de sommeil agité. C’est toute la dimension fantasmatique et intuitive du travail de création qui s’insuffle dans le corps du danseur, dans l’indécision du geste involontaire, dans cette danse alanguie traversée de sursauts. La liaison du souffle et de la dynamique du corps se perçoit dans l’écho des airs classiques – Bach, Mozart, Vivaldi… – que siffle Boris Charmatz. Il introduit sur scène ce mince filet sonore, réduisant par conversion un air d’opéra, musique grandiose par excellence, à du presque rien. Une musique fragile pour une danse-funambule où les mouvements du corps affectent l’instrument. Ce faisant, il partage avec nous cet abri familier de son et de mouvement habité depuis l’enfance. Une danse sifflotée, traversée de fulgurances, offerte dans sa simplicité.

DISTRIBUTION

Chorégraphie et interprétation Boris Charmatz • Assistante chorégraphique Magali Caillet Gajan • Lumières Yves Godin • Ingénieur son Alban Moraud • Costumes Marion Regnier • Travail vocal Dalila Khatir avec les conseils de Médéric Collignon et Bertrand Causse • Régie générale Fabrice Le Fur • Directrice déléguée Hélène Joly • Directrice des productions Martina Hochmuth • Chargés de production Florentine Busson, Briac Geffrault • Première 9-10 Novembre 2021 à l’opéra de Lille / Crédits photos Marc Domage

   
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93