Rachid Ouramdane
CCN2 Grenoble
TORDRE
Danse MARDI 19 DÉCEMBRE 20H30 / Théâtre Saragosse
1H10 / TARIF B

Atmosphère enveloppante et hypnotique, qualité d’écoute et de contemplation… Rachid Ouramdane parfait, dans Tordre, son art subtil de la composition et place la focale là où il sait le mieux la poser : entre étrangeté irréductible et proximité. Tordre s’ouvre malicieusement sur la musique de Funny Girl, le film musical américain de William Wyler. Deux danseuses déboulent sur le plateau. Avec elles, on sourit des grands archétypes du corps glorieux tel que Broadway l’a fantasmé. Pour mieux tordre, ensuite, la référence et pénétrer dans une autre histoire du corps, plus intime, plus fragile. C’est l’histoire de deux interprètes qui accompagnent depuis plusieurs années le travail de Rachid Ouramdane. L’histoire de la danseuse lituanienne Lora Juodkaite qui, en tournant sur elle-même jusqu’au vertige, a développé une pratique gestuelle personnelle qui l’accompagne et la réconforte depuis qu’elle est enfant. Et l’histoire de la danseuse britannique Annie Hanauer, bougeant avec une prothèse de bras articulée qui la prolonge et la constitue tout à la fois. Chacune à sa manière a développé un « savoir-faire » connu d’elle seule, a inventé une pratique devenue pour elle, aujourd’hui, consubstantielle.

« [...] Portraitiste dans Superstars ou Cover, autobiographe dans Loin…, enquêteur dans Des témoins ordinaires, Rachid Ouramdane poursuit ici un registre documentaire qui a popularisé sa signature à l’international : celui du témoignage feutré, de la révélation pudique, d’une mise en scène patiente et délicate de la confidence. » Eve Beauvallet

Conception et chorégraphie Rachid Ouramdane / Avec Annie Hanauer et Lora Juodkaite / Lumière Stéphane Graillot / Décors Sylvain Giraudeau / Crédits photos Patrick Imbert

+ PRODUCTIONS

Production déléguée CCN2 – Centre chorégraphique national de Grenoble — Direction Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane / Coproduction L’A./Rachid Ouramdane, Bonlieu – Scène nationale d’Annecy, la Bâtie – Festival de Genève dans le cadre du projet PACT bénéficiaire du FEDER avec le programme INTERREG IV A France-Suisse / Avec le soutien du Musée de la danse – Centre chorégraphique national de Rennes et Bretagne / Pièce créée avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication / DRAC Île-de-France dans le cadre de l’aide à la compagnie conventionnée et de la Région Île-de-France au titre de la permanence artistique / Le CCN2 est financé par la Drac Auvergne - Rhône-Alpes/Ministère de la culture et de la communication, Grenoble- Alpes Métropole, le Département de l’Isère, la Région Auvergne – Rhône -Alpes et soutenu par l’Institut français pour les tournées internationales.

Atmosphère enveloppante et hypnotique, qualité d’écoute et de contemplation… Rachid Ouramdane parfait, dans Tordre, son art subtil de la composition et place la focale là où il sait le mieux la poser : entre étrangeté irréductible et proximité. Tordre s’ouvre malicieusement sur la musique de Funny Girl, le film musical américain de William Wyler. Deux danseuses déboulent sur le plateau. Avec elles, on sourit des grands archétypes du corps glorieux tel que Broadway l’a fantasmé. Pour mieux tordre, ensuite, la référence et pénétrer dans une autre histoire du corps, plus intime, plus fragile. C’est l’histoire de deux interprètes qui accompagnent depuis plusieurs années le travail de Rachid Ouramdane. L’histoire de la danseuse lituanienne Lora Juodkaite qui, en tournant sur elle-même jusqu’au vertige, a développé une pratique gestuelle personnelle qui l’accompagne et la réconforte depuis qu’elle est enfant. Et l’histoire de la danseuse britannique Annie Hanauer, bougeant avec une prothèse de bras articulée qui la prolonge et la constitue tout à la fois. Chacune à sa manière a développé un « savoir-faire » connu d’elle seule, a inventé une pratique devenue pour elle, aujourd’hui, consubstantielle.

« [...] Portraitiste dans Superstars ou Cover, autobiographe dans Loin…, enquêteur dans Des témoins ordinaires, Rachid Ouramdane poursuit ici un registre documentaire qui a popularisé sa signature à l’international : celui du témoignage feutré, de la révélation pudique, d’une mise en scène patiente et délicate de la confidence. » Eve Beauvallet

DISTRIBUTION

Conception et chorégraphie Rachid Ouramdane / Avec Annie Hanauer et Lora Juodkaite / Lumière Stéphane Graillot / Décors Sylvain Giraudeau / Crédits photos Patrick Imbert

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93