NASSER DJEMAÏ
CIE REPÈRES
UNE ÉTOILE POUR NOËL

MARDI 21 NOVEMBRE

Théâtre MARDI 21 NOVEMBRE | 21H

Dans une langue toute personnelle, Nasser Djemaï conte l’histoire du petit Nabil, enfant d’immigrés farouchement décidé à devenir Premier Ministre comme le lui a demandé son père.

Dans une langue toute personnelle, Nasser Djemaï conte l’histoire du petit Nabil, enfant d’immigrés farouchement décidé à devenir Premier Ministre comme le lui a demandé son père.

Désir d’ascension sociale, quête de l’individualité, Une étoile pour Noël est une épopée moderne peuplée d’ogres à visage humain, tirés de la mythologie personnelle de l’auteur.Tour à tour naïf et manipulateur, Nabil avance dangereusement sur le fil ténu de sa destinée. « Faut pas ti ressembles à moi » lance le père. Entre les mines de ciment où travaille ce dernier et le ministère, il n’y a qu’un pas à franchir... C’est en tout cas ce dont est convaincu Nabil, happé par la grande mécanique d’une petite société où chacun s’emploie à lui inculquer les recettes de la réussite : ne pas ressembler à son père, avoir un prénom avec les bonnes sonorités, connaître l’équation type d’un cercle pour découper un gâteau... Entre réalisme et merveilleux, la parole, inventive, débordante de vie, re-dispose notre réalité selon la logique de l’imaginaire.

« Chacun est persuadé d’agir pour le bien d’autrui, et c’est avec cet objectif que les personnages commettent des actes d’un égoïsme terrifiant. C’est “ l’ignominie de la bonté “ que je m’amuse à déceler, la “bonté“ de la grand-mère, qui veut sauver Nabil en lui donnant un prénom chrétien Noël, la “bonté“ du père de Nabil qui demande à son fils de ne pas lui ressembler. La violence part souvent d’un bon sentiment, c’est ainsi que dans Une étoile pour Noël, tous les personnages se massacrent en voulant faire le bien. »
NASSER DJEMAÏ


Production Repères en co-production avec la Maison des Métallos, et Arcadi. Soutien à la production de La Filature-SN de Mulhouse et de la cie RL. Aide de la Maison des Métallos et encouragement de la DMDTS pour le travail d’écriture. Texte édité chez Actes Sud-Papiers.
En partenariat avec le Festival Continent Afrique.

Théâtre Saint-Louis
Durée 1H30

Ecriture et interprétation Nasser Djemaï Mise en scène Natacha Diet Lumière Paul Catenacci Musique Frédéric Minière Régie Michel Gueldry

Dans une langue toute personnelle, Nasser Djemaï conte l’histoire du petit Nabil, enfant d’immigrés farouchement décidé à devenir Premier Ministre comme le lui a demandé son père.

Désir d’ascension sociale, quête de l’individualité, Une étoile pour Noël est une épopée moderne peuplée d’ogres à visage humain, tirés de la mythologie personnelle de l’auteur.Tour à tour naïf et manipulateur, Nabil avance dangereusement sur le fil ténu de sa destinée. « Faut pas ti ressembles à moi » lance le père. Entre les mines de ciment où travaille ce dernier et le ministère, il n’y a qu’un pas à franchir... C’est en tout cas ce dont est convaincu Nabil, happé par la grande mécanique d’une petite société où chacun s’emploie à lui inculquer les recettes de la réussite : ne pas ressembler à son père, avoir un prénom avec les bonnes sonorités, connaître l’équation type d’un cercle pour découper un gâteau... Entre réalisme et merveilleux, la parole, inventive, débordante de vie, re-dispose notre réalité selon la logique de l’imaginaire.

« Chacun est persuadé d’agir pour le bien d’autrui, et c’est avec cet objectif que les personnages commettent des actes d’un égoïsme terrifiant. C’est “ l’ignominie de la bonté “ que je m’amuse à déceler, la “bonté“ de la grand-mère, qui veut sauver Nabil en lui donnant un prénom chrétien Noël, la “bonté“ du père de Nabil qui demande à son fils de ne pas lui ressembler. La violence part souvent d’un bon sentiment, c’est ainsi que dans Une étoile pour Noël, tous les personnages se massacrent en voulant faire le bien. »
NASSER DJEMAÏ


Production Repères en co-production avec la Maison des Métallos, et Arcadi. Soutien à la production de La Filature-SN de Mulhouse et de la cie RL. Aide de la Maison des Métallos et encouragement de la DMDTS pour le travail d’écriture. Texte édité chez Actes Sud-Papiers.
En partenariat avec le Festival Continent Afrique.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93