Précédent
Suivant
Fantasie minor
Marco da Silva Ferreira
Danse / En famille / vendredi 11 avril 19h / Place Laherrère
samedi 12 avril 17h / Place Clémenceau
dimanche 13 avril 11h / Terrasse des Halles
30 min / Gratuit / en famille

En préfiguration de sa fulgurante pièce de groupe Carcaça, Marco da Silva Ferreira investit la ville avec un format tout-terrain, une fantaisie urbaine communicative et joyeuse chorégraphiée sur une version revisitée de la musique de Schubert.

Fantasie minor est née de la rencontre de Marco da Silva Ferreira avec Chloé Robidoux et Anka Postic, jeunes danseurs de Caen formés en danses urbaines (hip-hop, dancehall, house dance), qui évoluent ensemble depuis l’enfance. Ils rivalisent avec malice dans un espace de 4x4 mètres, c’est-à-dire dans une proximité constante, comme les pianistes de la Fantaisie en fa mineur, op. 103 de Schubert, composée pour piano à quatre mains. Cette Fantasie minor est un rite de passage ludique et débridé qui jette sur le ring un duo aux allures de boy scouts plein de tonus. Loin de s’en tenir à une pose conquérante, ce duo frondeur révèle une palette émotionnelle riche et subtile. Les lourdes chaussures noires qui plombent leur silhouette jusqu’à la caricature virevoltent soudain comme des pointes de ballet. Oscillant entre burlesque et classique, la pièce détourne avec brio les codes des battles. Marco da Silva Ferreira signe ici une joute chorégraphique tendre et vivifiante !

Collection tout-terrain CCN de Caen en Normandie

Conception et chorégraphie Marco da Silva Ferreira / Danse Anka Postic, Chloé Robidoux / Conception lumière Marco da Silva Ferreira / Collaboration lumière Florent Beauruelle, Valentin Pasquet / Conception et création sonore Rui Lima, Sérgio Martins d’après Fantasie in F minor de Franz Schubert (Pianistes Lígia Madeira, Luís Duarte ; Enregistrement et mixage Suse Ribeiro) / Costumes Aleksandar Protic / Assistante chorégraphique Elsa Dumontel / Régie Florent Beauruelle ou Valentin Pasquet (en alternance) / Crédit photo Martin Argyroglo
PRODUCTION

Production déléguée centre chorégraphique national de Caen en Normandie / Coproduction Le Trident – scène nationale de Cherbourg- en-Cotentin, TANDEM – scène nationale Arras-Douai, Culture Commune – scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, Espace 1789 – scène conventionnée d’intérêt national pour la danse de Saint-Ouen, Atelier de Paris – CDCN / Avec le soutien du Ministère de la Culture « dispositif Résidence d’Artiste associé  » – Drac Normandie, du Département du Calvados dans le cadre d’une résidence décentralisée au sein de la Communauté de communes Terre d’Auge, de la Caisse des Dépôts et de l’Institut français dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022 / Prêt de studio La Bibi, Caen / Le centre chorégraphique national de Caen en Normandie est subventionné par le Ministère de la Culture – DRAC Normandie, la Région Normandie, la Ville de Caen, le Département du Calvados, le Département de la Manche et le Département de l’Orne / Il reçoit l’aide de l’Institut français pour certaines de ses tournées à l’étranger.

En préfiguration de sa fulgurante pièce de groupe Carcaça, Marco da Silva Ferreira investit la ville avec un format tout-terrain, une fantaisie urbaine communicative et joyeuse chorégraphiée sur une version revisitée de la musique de Schubert.

Fantasie minor est née de la rencontre de Marco da Silva Ferreira avec Chloé Robidoux et Anka Postic, jeunes danseurs de Caen formés en danses urbaines (hip-hop, dancehall, house dance), qui évoluent ensemble depuis l’enfance. Ils rivalisent avec malice dans un espace de 4x4 mètres, c’est-à-dire dans une proximité constante, comme les pianistes de la Fantaisie en fa mineur, op. 103 de Schubert, composée pour piano à quatre mains. Cette Fantasie minor est un rite de passage ludique et débridé qui jette sur le ring un duo aux allures de boy scouts plein de tonus. Loin de s’en tenir à une pose conquérante, ce duo frondeur révèle une palette émotionnelle riche et subtile. Les lourdes chaussures noires qui plombent leur silhouette jusqu’à la caricature virevoltent soudain comme des pointes de ballet. Oscillant entre burlesque et classique, la pièce détourne avec brio les codes des battles. Marco da Silva Ferreira signe ici une joute chorégraphique tendre et vivifiante !

DISTRIBUTION

Conception et chorégraphie Marco da Silva Ferreira / Danse Anka Postic, Chloé Robidoux / Conception lumière Marco da Silva Ferreira / Collaboration lumière Florent Beauruelle, Valentin Pasquet / Conception et création sonore Rui Lima, Sérgio Martins d’après Fantasie in F minor de Franz Schubert (Pianistes Lígia Madeira, Luís Duarte ; Enregistrement et mixage Suse Ribeiro) / Costumes Aleksandar Protic / Assistante chorégraphique Elsa Dumontel / Régie Florent Beauruelle ou Valentin Pasquet (en alternance) / Crédit photo Martin Argyroglo

   
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
D'INTÉRÊT NATIONAL
ART ET CRÉATION DANSE