EDMOND RUSSO
SHLOMI TUIZER
GUERRIERI E AMOROSI
Danse mardi 03.05.16 20h30 / Théâtre Saragosse
1h00 / TARIF B

Guerrieri e Amorosi, des chorégraphes Edmond Russo et Shlomi Tuizer (embrace, mars 2013 au Théâtre Saragosse), présente deux intenses soli, entrecroisés de duos dansés, dont on retient la précision et la délicatesse, en contraste avec une forte tonicité physique. « Le deux se décline en symétrie inversée : le solo féminin trouve son pendant masculin, non seulement dans l’architecture globale de la pièce mais aussi par un jeu permanent de réponses et d’échos, qui vient signifier par la reprise d’une gestuelle la présence persistante de celui – ou celle – qui auparavant fut là. (…) Le spectateur prend plaisir à apprécier le subtil nuancier des intervalles : du conflit à l’étreinte, du soin jusqu’au geste mortifère, du battement du coeur au clignement de la paupière tout se dilate, respire et vient désigner l’inévitable distance de la différence, et simultanément la puissance, en creux, de la rencontre de l’autre. » BALL ROOM, REVUE.NET, EDWIGE PHITOUSSI, MARS/AVRIL/MAI 2015.

D’origines italienne et israélienne, EDMOND RUSSO ET SHLOMI TUIZER débutent une riche carrière d’interprètes, respectivement, au sein du Ballet de l’Opéra National de Lyon et de la Batsheva Dance Company. Leur parcours commun commence lorsqu’ils sont tous deux interprètes en France et en Belgique dans les compagnies d’Hervé Robbe et de Joanne Leighton. Ils démarrent leur collaboration artistique avec le duo Stuttering Piece (2003) avant de fonder la compagnie Affari Esteri (de l’italien : affaires étrangères), en 2004.

CHORÉGRAPHIE EDMOND RUSSO, SHLOMI TUIZER / INTERPRÉTATION AURORE DI BIANCO, YANN CARDIN / CRÉATION MUSICALE JENNIFER CHARLES ET OREN BLOEDOW (ELYSIAN FIELDS) / CRÉATION LUMIÈRE LAURENCE HALLOY / MISE EN SON JÉRÔME TUNCER

CRÉDIT PHOTO AGATHE POUPENEY

Production Affari Esteri / Coproductions Centre de développement chorégraphique Art Danse Dijon Bourgogne, Centre chorégraphique national de Grenoble (accueil studio), CNDC d’Angers (accueil studio), Centre chorégraphique national Malandain Ballet Biarritz (accueil studio), Centre chorégraphique national de Tours (résidence de création). Avec la participation du CDC Paris Réseau (Atelier de Paris – Carolyn Carlson, l’Étoile du nord, Le Regard du Cygne-AMD XXe, micadanses – ADDP) / Avec le soutien du Centre national de la danse à Pantin, Centre de développement chorégraphique - Le Pacifique, du Centre de développement chorégraphique du Val de Marne - La Briqueterie, du Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape. / La compagnie est soutenue au titre de l’aide à la compagnie par la DRAC Bourgogne. / La compagnie est en résidence au CDC Art Danse Dijon Bourgogne depuis 2012.

Guerrieri e Amorosi, des chorégraphes Edmond Russo et Shlomi Tuizer (embrace, mars 2013 au Théâtre Saragosse), présente deux intenses soli, entrecroisés de duos dansés, dont on retient la précision et la délicatesse, en contraste avec une forte tonicité physique. « Le deux se décline en symétrie inversée : le solo féminin trouve son pendant masculin, non seulement dans l’architecture globale de la pièce mais aussi par un jeu permanent de réponses et d’échos, qui vient signifier par la reprise d’une gestuelle la présence persistante de celui – ou celle – qui auparavant fut là. (…) Le spectateur prend plaisir à apprécier le subtil nuancier des intervalles : du conflit à l’étreinte, du soin jusqu’au geste mortifère, du battement du coeur au clignement de la paupière tout se dilate, respire et vient désigner l’inévitable distance de la différence, et simultanément la puissance, en creux, de la rencontre de l’autre. » BALL ROOM, REVUE.NET, EDWIGE PHITOUSSI, MARS/AVRIL/MAI 2015.

D’origines italienne et israélienne, EDMOND RUSSO ET SHLOMI TUIZER débutent une riche carrière d’interprètes, respectivement, au sein du Ballet de l’Opéra National de Lyon et de la Batsheva Dance Company. Leur parcours commun commence lorsqu’ils sont tous deux interprètes en France et en Belgique dans les compagnies d’Hervé Robbe et de Joanne Leighton. Ils démarrent leur collaboration artistique avec le duo Stuttering Piece (2003) avant de fonder la compagnie Affari Esteri (de l’italien : affaires étrangères), en 2004.

DISTRIBUTION

CHORÉGRAPHIE EDMOND RUSSO, SHLOMI TUIZER / INTERPRÉTATION AURORE DI BIANCO, YANN CARDIN / CRÉATION MUSICALE JENNIFER CHARLES ET OREN BLOEDOW (ELYSIAN FIELDS) / CRÉATION LUMIÈRE LAURENCE HALLOY / MISE EN SON JÉRÔME TUNCER

CRÉDIT PHOTO AGATHE POUPENEY

Production Affari Esteri / Coproductions Centre de développement chorégraphique Art Danse Dijon Bourgogne, Centre chorégraphique national de Grenoble (accueil studio), CNDC d’Angers (accueil studio), Centre chorégraphique national Malandain Ballet Biarritz (accueil studio), Centre chorégraphique national de Tours (résidence de création). Avec la participation du CDC Paris Réseau (Atelier de Paris – Carolyn Carlson, l’Étoile du nord, Le Regard du Cygne-AMD XXe, micadanses – ADDP) / Avec le soutien du Centre national de la danse à Pantin, Centre de développement chorégraphique - Le Pacifique, du Centre de développement chorégraphique du Val de Marne - La Briqueterie, du Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape. / La compagnie est soutenue au titre de l’aide à la compagnie par la DRAC Bourgogne. / La compagnie est en résidence au CDC Art Danse Dijon Bourgogne depuis 2012.

+ PLUS D'INFOS
BIOGRAPHIE

EDMOND RUSSO
Edmond Russo est né en Italie. Après avoir suivi lʼenseignement de Rosella Hightower au Centre de Danse International de Cannes, il est engagé, en 1992, par le Ballet de lʼOpéra National de Lyon sous la direction de Yorgos Loukos. En cinq ans, il interprète les chorégraphies de (entre autres) Maguy Marin, Bill T. Jones, Stephen Petronio, Joachim Schlomer, Dominique Bagouet, Jean-Claude Gallotta, William Forsythe, Jiri Kylian et Angelin Preljocaj. Il entame une collaboration avec Hervé Robbe au Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie et participe à ses projets entre 1998 et 2004. Il est aussi son assistant pour deux créations chorégraphiques au CNSMD de Paris, ainsi que pour une création à lʼAcademy of Performing Arts dʼHong Kong. Il travaille avec la chorégraphe Joanne Leighton à Bruxelles en tant quʼassistant et interprète sur plusieurs pièces, par intermittence, jusquʼà 2009. En décembre 2001, Un-certʼ1 chemin fut sa première création, solo présenté au Festival International de Danse de Cannes. À partir de 2003, il collabore avec Shlomi Tuizer et co-fonde la compagnie Affari Esteri.

SHLOMI TUIZER
Né en Israël, Shlomi Tuizer reçoit sa formation principale à lʼécole de Bat-Dor à Tel-Aviv. En 1992, il intègre la Batsheva Dance Company, sous la direction dʼOhad Naharin, où il interprète ses pièces, ainsi quʼun répertoire plus large incluant des pièces de William Forsythe, Angelin Preljocaj, Jiri Kylian, Russel Maliphant, etc... Il collabore avec le chorégraphe français Hervé Robbe de 1994 à 2002 en tant quʼinterprète sur plusieurs créations, et lʼassiste en remontant plusieurs de ses pièces pour des compagnies et structures pédagogiques en France et à lʼétranger. Parallèlement, il interprète des pièces de Lionel Hoche, Muriel Piqué, et du chorégraphe américain Wally Cardona. Il entame une recherche personnelle en répondant aux invitations de lʼArt Tower Mito au Japon pour créer et interpréter les duos How soon is now ? en 2002 et B-side en 2003. À partir de 2003, il collabore avec Edmond Russo et cofonde la compagnie Affari Esteri.

AFFARI ESTERI
Edmond Russo et Shlomi Tuizer initient leur collaboration artistique avec le duo Stuttering Piece en 2003. En 2004, ils sʼassocient pour fonder Affari Esteri (de lʼitalien : affaires étrangères), et affirment une démarche duelle avec la conception du projet Tenses dont la création du trio Airports (tenses 1) est le premier volet présenté au Festival international de danse de Cannes à lʼautomne 2005. En 2006-2007, ils poursuivent leur recherche chorégraphique avec la création du projet Les Avenants (tenses 2-3), pièce quadrifrontale qui clôt une ligne thématique autour du temps : passé, présent et en devenir. En mai 2008, ils sont chorégraphes invités au Tenerife DanzaLab, laboratoire chorégraphique aux îles Canaries en Espagne où ils créent les pièces Dry Water et Materia Prima. Lieux dʼéchanges et de collaborations, leurs projets rassemblent des artistes dʼhorizons différents et mettent en avant les résonances entre lʼindividu et le collectif. Le projet inside #####, forme modulable insitu, rassemblant 5 interprètes dans un dispositif cubique de 2mx2m, est présenté en mai 2009 au Centre national de la danse à Pantin, dans le cadre des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine- Saint-Denis. Dans la continuité dʼune investigation de lʼécriture chorégraphique, ils poursuivent leurs recherches durant la saison 2010 avec à nouveau un projet de groupe Lings, pour 6 interprètes, créé au Festival Météores au Havre. Forts des différentes expériences de groupe de ces années, ils sʼimmergent dans une dialectique de lʼintime pour la création du duo Embrace, collaboration franco-américaine dont la première a eu lieu au mois de janvier 2012 à Micadanses, pendant le festival Faits dʼhiver. Durant lʼannée 2013, ils créent Tempéraments dont les premières ont lieu en janvier 2014 à Dijon pendant le festival Art Danse Bourgogne et à Paris au Centre National de la Danse à Pantin. En 2015, la nouvelle création de la compagnie intitulée Guerrieri e Amorosi est présentée dans le cadre du festival Art Danse Bourgogne et du festival Faits dʼhiver à Paris. Parallèlement, avec des créations comme Dolentem (2009) et Encircling (2011) pour les interprètes de la formation Coline à Istres, et Precious Things (2012) pour le Junior Ballet du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, ils approfondissent une démarche chorégraphique qui se situe à la lisière dʼun engagement artistique et dʼune réflexion pédagogique. En 2013, ils créent Kammerkonzert pour le Junior Ballet du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon.


PRESSE

« Guerrieri e Amorosi, des chorégraphes Edmond Russo et Shlomi Tuizer, présente deux intenses soli, entrecroisés de duos dansés par Aurore di Bianco et Yann Cardin […]. On retiendra sans conteste la précision et la délicatesse des mouvements, toutes deux mises en contraste par une tonicité physique propre au vocabulaire des deux chorégraphes. Ici le deux se décline en symétrie inversée : le solo féminin trouve son pendant masculin, non seulement dans lʼarchitecture globale de la pièce mais aussi par un jeu permanent de réponses et dʼéchos, qui vient signifier par la reprise dʼune gestuelle, la présence persistante de celui – ou celle – qui auparavant fut là. Si le geste de lʼun peut être dessiné dans lʼespace selon une grande amplitude, il sera très finement repris, mais altéré et donc fait sien, dans le corps quʼest lʼautre. Des figures intemporelles de douceur, de colère, incarnant alors des tensions belliqueuses ou traduisant lʼintime, se déploient autant en corps arcboutés, quʼen respirations vives, heurtées, jusquʼau souffle éperdu. Guerrieri e Amorosi est par ailleurs tout entier soutenu par lʼattention. […] En regard de ce qui fait lien – tant dans le mouvement de lʼun à lʼautre, que par le travail subtil de la lumière, ou également par la charge émotionnelle de la musique des Elysian Fields – le spectateur prend plaisir à apprécier le subtil nuancier des intervalles : du conflit à lʼétreinte, du soin jusquʼau geste mortifère, du battement du coeur au clignement de la paupière tout se dilate, respire et vient désigner lʼinévitable distance de la différence, et simultanément la puissance, en creux, de la rencontre de lʼautre. »
Edwige Phitoussi, BallRoom, mars 2015


STAGE DANSE / EDMOND RUSSO SHLOMI TUIZER
samedi 30.04.16 13h—18h
dimanche 01.05.16 10h—17h / Théâtre Saragosse

Edmond Russo et Shlomi Tuizer proposent aux stagiaires d’expérimenter et de s’approprier certains principes empruntés à leur dernière création chorégraphique, Guerrieri e Amorosi. Cette pièce exprime l’engagement du danseur au travers de valeurs à la fois opposées et complémentaires, comme résistance et abandon, lumière et ténèbres, amour et combat.
Un travail approfondi permettra aux participants de découvrir des notions qui conduisent à une amélioration du geste fluide et efficace dans l’acte dansé. Dans l’oscillation entre des données physiques simples et une accumulation des strates et niveaux de lecture plus complexes, il s’agira d’ouvrir de nouveaux chemins corporels et de rendre le corps disponible à s’adapter et basculer d’une expression à une autre. Quêtes individuelles et communes pour enrichir l’interprète en chacun et pour nourrir le plaisir de la (re)découverte du corps dansant.

UNE PLACE POUR GUERRIERI E AMOROSI (03 MAI) COMPRISE DANS LE STAGE.
PLEIN TARIF 60€ / RÉDUIT 35€ + 10€ D’ADHÉSION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93