KUBILAÏ KHAN INVESTIGATIONS
CULTURARTE
GYRATIONS OF BARBAROUS TRIBES

Mardi 19 décembre
COMPLET

Danse Mardi 19 décembre | 21H

Gyrations of Barbarous Tribes est un projet franco-mozambicain qui mêle danse contemporaine, danse africaine, hip-hop, danse contact, musique actuelle et traditionnelle.

Gyrations of Barbarous Tribes est un projet franco-mozambicain qui mêle danse contemporaine, danse africaine, hip-hop, danse contact, musique actuelle et traditionnelle.

Passages, transmissions, transformations du mouvement, les interprètes tracent des chemins à parcourir, des circuits d’énergie. Ils soutiennent d’un bout à l’autre de la pièce un rythme et un engagement physique sans faille, avec une virtuosité à couper le souffle. Entre les gestuelles propres à chacun, la chorégraphie organise des circulations, des correspondances qui transcendent les genres et les différences culturelles. Du circassien Dimitri Jourde aux danseurs mozambicains de la cie CulturArte, chaque geste est repris, intégré, métissé d’influences diverses dans une continuité qui souligne l’individualité des danseurs bien plus qu’elle ne la gomme. Les interprètes passent du chant à la danse, du rythme à la parole, se répondent ou se confrontent, sans jamais rompre le fil d’une communication magnétique. La rencontre qui s’opère entre les artistes mozambicains, français et japonais offre l’exemple d’un métissage généreux. La violoniste Takumi Fukushima, le compositeur Rui Owada et le percussionniste Cândidio Salomão Zango (Matchumé) traversent la danse comme les danseurs eux-mêmes portent la musique. La pièce est une exploration des ailleurs lointains et intérieurs : sonorités riches et contrastées, tension et fluidité, vibrations de la couleur et du rythme, suspensions. Le plaisir du public naît du mouvement et de la vitalité des danseurs comme de la complicité réjouissante qui les lie de manière évidente.


Production Cie Kubilaï Khan Investigations, Cie CulturArte. Coproduction CNCDC de Châteauvallon, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint Denis, Centre Culturel franco-mozambicain. Remerciements au Centre Culturel franco-mozambicain et au CNCDC de Châteauvallon (accueil en résidence). KKI est conventionné par la DRAC PACA, le CG du Var et subventionné par la Région PACA et la Ville de Toulon. Soutien de l’AFAA (convention AFAA-DRAC PACA-Région PACA) et de la Coopération française à Maputo.

Théâtre Saragosse
Durée 1H00
COMPLET

Direction artistique Frank Micheletti, assisté de Panaibra Gabriel et de Dimitri Jourde Musiques Rui Owada, Takumi Fukushima et Matchumé (groupe Timbila Muzimba) Création lumières et scénographie Ivan Mathis Création costumes Sarah Veillon Interprètes Takumi Fukushima, Edna Celeste Jaime, Sonia Janet Portugal, Idio Simião Francisco Chichava, Dimitri Jourde, Frank Micheletti, Rui Owada, Alberto Nhabanga, Cândido Salomão Zango (Matchumé) Régie générale / direction technique Pierre Vigna Régie son Rémi Combret Administration Cathy Chahine Production - diffusion Cécile Mièle

Gyrations of Barbarous Tribes est un projet franco-mozambicain qui mêle danse contemporaine, danse africaine, hip-hop, danse contact, musique actuelle et traditionnelle.

Passages, transmissions, transformations du mouvement, les interprètes tracent des chemins à parcourir, des circuits d’énergie. Ils soutiennent d’un bout à l’autre de la pièce un rythme et un engagement physique sans faille, avec une virtuosité à couper le souffle. Entre les gestuelles propres à chacun, la chorégraphie organise des circulations, des correspondances qui transcendent les genres et les différences culturelles. Du circassien Dimitri Jourde aux danseurs mozambicains de la cie CulturArte, chaque geste est repris, intégré, métissé d’influences diverses dans une continuité qui souligne l’individualité des danseurs bien plus qu’elle ne la gomme. Les interprètes passent du chant à la danse, du rythme à la parole, se répondent ou se confrontent, sans jamais rompre le fil d’une communication magnétique. La rencontre qui s’opère entre les artistes mozambicains, français et japonais offre l’exemple d’un métissage généreux. La violoniste Takumi Fukushima, le compositeur Rui Owada et le percussionniste Cândidio Salomão Zango (Matchumé) traversent la danse comme les danseurs eux-mêmes portent la musique. La pièce est une exploration des ailleurs lointains et intérieurs : sonorités riches et contrastées, tension et fluidité, vibrations de la couleur et du rythme, suspensions. Le plaisir du public naît du mouvement et de la vitalité des danseurs comme de la complicité réjouissante qui les lie de manière évidente.


Production Cie Kubilaï Khan Investigations, Cie CulturArte. Coproduction CNCDC de Châteauvallon, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint Denis, Centre Culturel franco-mozambicain. Remerciements au Centre Culturel franco-mozambicain et au CNCDC de Châteauvallon (accueil en résidence). KKI est conventionné par la DRAC PACA, le CG du Var et subventionné par la Région PACA et la Ville de Toulon. Soutien de l’AFAA (convention AFAA-DRAC PACA-Région PACA) et de la Coopération française à Maputo.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93