Voetvolk / Lisbeth Gruwez
Maarten Van Cauwenberghe
It’s going to get worse and worse and worse, my friend
Danse / VENDREDI 09 DÉCEMBRE 20H00  / Le Foirail
50 MIN / TARIF C

Lisbeth Gruwez a fondé la compagnie Voetvolk en 2007 avec son complice le musicien Maarten Van Cauwenberghe. Ensemble, ils conçoivent une dizaine de pièces dont AH/HA, Lisbeth Gruwez dances Bob Dylan, We’re pretty fuckin’ far from okay et The Sea Within. Le nom de la compagnie signifie en flamand « infanterie », car leurs créations jettent littéralement « les corps dans la bataille sans artillerie technique ». Déjà programmée en 2014 au Théâtre Saragosse et ayant marqué le public présent, le solo It’s going to get worse and worse and worse, my friend, performance physique de haut vol, se déploie sur le grand plateau du Foirail pour nous fasciner à nouveau. La pièce s’appuie sur les fragments d’un discours de l’ultra-conservateur télévangéliste américain Jimmy Swaggart. La chorégraphe met en scène et en gestes le pouvoir de la parole portée par un locuteur extatique. Extrêmement précise, d’une élégance curieusement inquiétante, la danse de Lisbeth Gruwez traduit l’engagement total de celui qui parle. L’enthousiasme bonhomme du discours cède bientôt la place à une véhémence plus trouble, un désir compulsif de persuasion. La pièce démontre, selon les propos du prêtre, que le langage est une arme redoutable. Le discours idéologique et politique ne fait pas que galvaniser les foules, il plonge également souvent celui qui parle dans un état proche de la transe. Accompagnée d’une bande-son composée de paroles diffuses, Lisbeth Gruwez distille l’essence de l’orateur et son langage corporel en une étude captivante.

Concept, choréographie et performance Lisbeth Gruwez — Composition, sound design et assistance Maarten van Cauwenberghe — Stylisme Veronique Branquinho — Conseil artistique Bart Meuleman — Lumières Harry Cole et Caroline Mathieu — Presse et communication Sam Ecker — Remerciements Tom de Weerdt — Crédit photos Luc Depreitere
PRODUCTION

Production Voetvolk vzw. / Coproduction Grand Theater Groningen, Troubleyn | Jan Fabre, Theater Im Pumpenhaus et AndWhatBeside(s)Death Avec le soutien de la province de Flandre occidentale, la province d’Anvers, la Communauté flamande & Arcadi Île-de-France/Dispositif d’accompagnements.

Lisbeth Gruwez a fondé la compagnie Voetvolk en 2007 avec son complice le musicien Maarten Van Cauwenberghe. Ensemble, ils conçoivent une dizaine de pièces dont AH/HA, Lisbeth Gruwez dances Bob Dylan, We’re pretty fuckin’ far from okay et The Sea Within. Le nom de la compagnie signifie en flamand « infanterie », car leurs créations jettent littéralement « les corps dans la bataille sans artillerie technique ». Déjà programmée en 2014 au Théâtre Saragosse et ayant marqué le public présent, le solo It’s going to get worse and worse and worse, my friend, performance physique de haut vol, se déploie sur le grand plateau du Foirail pour nous fasciner à nouveau. La pièce s’appuie sur les fragments d’un discours de l’ultra-conservateur télévangéliste américain Jimmy Swaggart. La chorégraphe met en scène et en gestes le pouvoir de la parole portée par un locuteur extatique. Extrêmement précise, d’une élégance curieusement inquiétante, la danse de Lisbeth Gruwez traduit l’engagement total de celui qui parle. L’enthousiasme bonhomme du discours cède bientôt la place à une véhémence plus trouble, un désir compulsif de persuasion. La pièce démontre, selon les propos du prêtre, que le langage est une arme redoutable. Le discours idéologique et politique ne fait pas que galvaniser les foules, il plonge également souvent celui qui parle dans un état proche de la transe. Accompagnée d’une bande-son composée de paroles diffuses, Lisbeth Gruwez distille l’essence de l’orateur et son langage corporel en une étude captivante.

DISTRIBUTION

Concept, choréographie et performance Lisbeth Gruwez — Composition, sound design et assistance Maarten van Cauwenberghe — Stylisme Veronique Branquinho — Conseil artistique Bart Meuleman — Lumières Harry Cole et Caroline Mathieu — Presse et communication Sam Ecker — Remerciements Tom de Weerdt — Crédit photos Luc Depreitere

   

Voetvolk est une compagnie de danse/performance créée par la danseuse/chorégraphe Lisbeth Gruwez et le musicien/compositeur Maarten Van Cauwenberghe. Depuis sa fondation en 2007, la compagnie a développée une activité internationale autour de la danse contemporaine et de la performance. Lisbeth Gruwez et Maarten Van Cauwenberghe sont Artistes en Résidence au Laboratoire Troubleyn de Jan Fabre.

« La technique de la danse n’est plus suffisante en tant que composante fondamentale d’une création pertinente. La danse contemporaine ne peut pas être séparée du domaine de la performance. C’est notre conviction que pour parvenir à dire ce qui doit être exprimé, on doit introduire dans l’équation tous les aspects de la physicalité. » (Voetvolk)

A ce jour Voetvolk a créé 9 spectacles : Forever Overhead (2007), Birth of Prey (2008), HeroNeroZero (2010), L’origine (2011), It’s going to get worse and worse and worse, my friend (2012) et AH/HA (2014), We’re pretty fuckin’ far from okay (2016), The Sea Within (2018), Piano Works Debussy (2020) and Into the Open (2022)..