Kat VÁlastur
lang

JEU 24 NOV 20H30
Théâtre Saragosse

Danse JEUDI 24 NOVEMBRE 20H30

La chorégraphe grecque Kat Válastur mène dans le duo Lang une réflexion sur la nature du temps et sur l’écart entre temps physique et temps existentiel. À la fois linéaire et circulaire, ce double mouvement du temps façonne l’image de la spirale, de la torsion.

La chorégraphe grecque Kat Válastur mène dans le duo Lang une réflexion sur la nature du temps et sur l’écart entre temps physique et temps existentiel. À la fois linéaire et circulaire, ce double mouvement du temps façonne l’image de la spirale, de la torsion. Sur scène, deux femmes dansent dans la lumière d’un spot. Sur demi-pointes, leurs pieds sont rivés au sol dans un twist sans fin dont elles ne peuvent s’extraire, tandis que les doigts, puis les bras dessinent dans l’espace des gestes à peine esquissés. Vestiges fantomatiques, ces gestes, introduisant à chaque mouvement une variation, élaborent une longue transformation.

Le duo développe une étrange giration en évolution constante dont le tempo s’accélère insensiblement. Perceptible dès le début de la pièce dans la prouesse musculaire des corps, dans l’inquiétante création sonore que baigne une lumière clair-obscur bleutée, la tension va crescendo.
Elle conduit les danseuses dans une boucle infernale qui s’amplifie jusqu’à l’épuisement.

Kat VÁlastur
Kat Válastur a étudié la danse au Hellenic School of Dance, puis au Studio Trisha Brown (New York). En 2001, elle a fondé la compagnie adLibdances.
La question « Que reste-t-il à danser ? » sert de point de départ à son travail.

Colloque Voir la danse
Théâtre Saragosse
Durée 40MIN
Tarif C

AdLibdances \ Conception, chorégraphie Kat Válastur \ Interprétation Laura Lozza, Kat Válastur \ Conseil en dramaturgie Guy Cools \ Dramaturgie Nikos Flessas, Marialena Mamareli \ Costumes Benjamin Klunker \ Lumière Nysos Vasilopoulos \ Technicien lumière Apostolos Strantzalis \ Musique originale Antonis Anissegos \ Musicien live Matthias Grübel

Soutiens The Hellenic ministry of Culture, Centre inter-universitaire pour la danse (Berlin) (HZT), MA program Solo/Dance/ Authorship.

La chorégraphe grecque Kat Válastur mène dans le duo Lang une réflexion sur la nature du temps et sur l’écart entre temps physique et temps existentiel. À la fois linéaire et circulaire, ce double mouvement du temps façonne l’image de la spirale, de la torsion. Sur scène, deux femmes dansent dans la lumière d’un spot. Sur demi-pointes, leurs pieds sont rivés au sol dans un twist sans fin dont elles ne peuvent s’extraire, tandis que les doigts, puis les bras dessinent dans l’espace des gestes à peine esquissés. Vestiges fantomatiques, ces gestes, introduisant à chaque mouvement une variation, élaborent une longue transformation.

Le duo développe une étrange giration en évolution constante dont le tempo s’accélère insensiblement. Perceptible dès le début de la pièce dans la prouesse musculaire des corps, dans l’inquiétante création sonore que baigne une lumière clair-obscur bleutée, la tension va crescendo.
Elle conduit les danseuses dans une boucle infernale qui s’amplifie jusqu’à l’épuisement.

Kat VÁlastur
Kat Válastur a étudié la danse au Hellenic School of Dance, puis au Studio Trisha Brown (New York). En 2001, elle a fondé la compagnie adLibdances.
La question « Que reste-t-il à danser ? » sert de point de départ à son travail.

DISTRIBUTION

AdLibdances \ Conception, chorégraphie Kat Válastur \ Interprétation Laura Lozza, Kat Válastur \ Conseil en dramaturgie Guy Cools \ Dramaturgie Nikos Flessas, Marialena Mamareli \ Costumes Benjamin Klunker \ Lumière Nysos Vasilopoulos \ Technicien lumière Apostolos Strantzalis \ Musique originale Antonis Anissegos \ Musicien live Matthias Grübel

Soutiens The Hellenic ministry of Culture, Centre inter-universitaire pour la danse (Berlin) (HZT), MA program Solo/Dance/ Authorship.

PARTAGER     

La chorégraphe grecque Kat Válastur mène dans le duo Lang une réflexion sur la nature du temps.
Perceptible dès le début de la pièce dans la prouesse musculaire des corps, dans l’étrange création sonore que baigne une lumière clair-obscur bleutée, la tension va crescendo et mène les danseuses jusqu’à l’épuisement.

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93