Claire LE MICHEL
Le dormeur du dehors
Mercredi 19 mai à 21h

Spectacle tous publics.

JPEG - 10.5 ko
(c) cie un soir ailleurs

Ces « gens prennent la parole » comme on engage une lutte. Ils inventent une langue pour ne pas disparaître.

Une clarté constante sur scène œuvre à l’illumination crue de la réalité d’être vu toujours - avec la sensation du regard extérieur porté sur soi qui parfois est dépassée et s’échappe pour amorcer une spirale de folie -cela même qui gêne les passants sur le trottoir. L’ambiguïté n’en demeure pas moins : on ne les voit pas ces résidants du dehors, sans identité et sans vocation, invisibles et transparents, on passe à côté d’eux en les enjambant. Un décor limpide et profond avec images discrètement projetées, voilà le reflet spatial d’une intériorité recherchée, vide et pleine à la fois. Cinq acteurs à la présence rare dont l’un est sourd, et retranscrit ce qui est dit grâce à la langue visuelle des signes. Un être différent accompagné par les autres ; il se confond dans une tribu d’êtres remarquables qui se sont choisis pour leur différence, une seule femme, un homme jeune, un autre plus âgé portugais, un accordéoniste. Des corps d’acteurs hors de toute compassion et porteurs des stigmates de la vie dans la rue, des étrangers aux sonorités étranges. Le froid, la faim, l’humiliation, l’absence de révolte composent l’éventail partagé de leurs mécanismes humains sensoriels. Avec un sentiment collégial de la pudeur, qui l’emporte dans la relation à l’autre. Un manifeste existentiel et poétique pour des corps énigmatiques. Symboliquement suicidés jusqu’à une mort proche. Véronique Hotte.


Une pièce de Jacques Dor, mise en scène par Claire le Michel Avec Eduardo Galhos, Emmanuel Suarez, Philippe Richard, Laurent Valo (comédien sourd) et Aurélie Verillon. Assistante à la mise en scène Junie Monnier. Scénographie Emmanuelle Debeusscher. Costumes Marine Bragard. Vidéo Gauthier Bonneville. Lumière Sylvain Bresson et Claire Le Michel. Adaptation du texte en LSF Laurent Valo, Maud Colin et Claire Le Michel.

plein tarif : 20€, adhérents : 15,50€, réduit : 10,90€, -12 ans : 6,20€
passe 2 spectacles (18 et 19 mai) : - réduit : 18 € - Adhérents : 25 € - Non-adhérents : 35 €

Spectacle tous publics.

JPEG - 10.5 ko
(c) cie un soir ailleurs

Ces « gens prennent la parole » comme on engage une lutte. Ils inventent une langue pour ne pas disparaître.

Une clarté constante sur scène œuvre à l’illumination crue de la réalité d’être vu toujours - avec la sensation du regard extérieur porté sur soi qui parfois est dépassée et s’échappe pour amorcer une spirale de folie -cela même qui gêne les passants sur le trottoir. L’ambiguïté n’en demeure pas moins : on ne les voit pas ces résidants du dehors, sans identité et sans vocation, invisibles et transparents, on passe à côté d’eux en les enjambant. Un décor limpide et profond avec images discrètement projetées, voilà le reflet spatial d’une intériorité recherchée, vide et pleine à la fois. Cinq acteurs à la présence rare dont l’un est sourd, et retranscrit ce qui est dit grâce à la langue visuelle des signes. Un être différent accompagné par les autres ; il se confond dans une tribu d’êtres remarquables qui se sont choisis pour leur différence, une seule femme, un homme jeune, un autre plus âgé portugais, un accordéoniste. Des corps d’acteurs hors de toute compassion et porteurs des stigmates de la vie dans la rue, des étrangers aux sonorités étranges. Le froid, la faim, l’humiliation, l’absence de révolte composent l’éventail partagé de leurs mécanismes humains sensoriels. Avec un sentiment collégial de la pudeur, qui l’emporte dans la relation à l’autre. Un manifeste existentiel et poétique pour des corps énigmatiques. Symboliquement suicidés jusqu’à une mort proche. Véronique Hotte.


Une pièce de Jacques Dor, mise en scène par Claire le Michel Avec Eduardo Galhos, Emmanuel Suarez, Philippe Richard, Laurent Valo (comédien sourd) et Aurélie Verillon. Assistante à la mise en scène Junie Monnier. Scénographie Emmanuelle Debeusscher. Costumes Marine Bragard. Vidéo Gauthier Bonneville. Lumière Sylvain Bresson et Claire Le Michel. Adaptation du texte en LSF Laurent Valo, Maud Colin et Claire Le Michel.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93