CIE DES LIMBES
VIRGINIA WOOLF
LES VAGUES

VE 08 & SA 09 DÉCEMBRE

Théâtre VENDREDI 08 & SAMEDI 09 DÉCEMBRE | 21H

Les Vagues est un poème-pièce qui suit le cheminement intérieur de six personnages, de l’enfance à la maturité. Les soliloques de Bernard, Susan, Jinny, Neville, Louis et Rhoda, entretissés de préludes et de tableaux mobiles, se succèdent, se répondent, charriant dans un flot continu émotions et souvenirs.

Les Vagues est un poème-pièce qui suit le cheminement intérieur de six personnages, de l’enfance à la maturité.

Les soliloques de Bernard, Susan, Jinny, Neville, Louis et Rhoda, entretissés de préludes et de tableaux mobiles, se succèdent, se répondent, charriant dans un flot continu émotions et souvenirs.
Au coeur de la parole, convergence de toutes les voix, un septième personnage, celui de Perceval. Pôle magnétique et silencieux, il concentre les pensées diffuses, rêves, espoirs, fragments de conscience de ceux qui vivent à son contact. Etre de mystère, invisible sur le plateau, Perceval est comme l’ancre à laquelle se rattachent ces six existences à la dérive sur le courant des choses. Dans un espace de brumes et brouillards densifié par la lumière, plongés dans un univers sonore et visuel ondulatoire, les acteurs deviennent des passeurs. Ils introduisent le public dans le mouvement perpétuel de la vie, suivant la pulsation d’une écriture entre élégie et rhapsodie. Les mots se déversent dans un flux sensible, saturés de poésie, chargés de théâtralité. Sur la scène, la parole combinée des six personnages restitue avec la plus grande sobriété cet élan vital, ce texte mélodique comme un choeur parlé.

« J’espère avoir retenu ainsi le chant de la mer et des oiseaux, l’aube et le jardin, subconsciemment présents, accomplissant leur tâche souterraine... Ce pourraient être des îlots de lumière, des îles dans le courant que j’essaie de représenter  ; la vie elle-même qui s’écoule. »
VIRGINIA WOOLF, JOURNAL, À PROPOS DES VAGUES.


Coproduction TNT-Manufacture de chaussures, l’IDDAC - Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel Soutien à la création la Mairie de Bordeaux, l’OARA, le Pôle culturel intercommunal Pau-Pyrénées En partenariat avec Espaces Pluriels, scène conventionnée danse-théâtre Pau - Béarn, la Gare Mondiale-Melkior théâtre et la Société Bordelaise de CIC La Compagnie des Limbes reçoit le soutien du Conseil Général de la Gironde
Spectacle accueilli par le Pôle Culturel Intercommunal, anciens abattoirs à Billère.

Anciens abattoirs, Billère
Durée 2H15

Création d’après Les Vagues de Virginia Woolf Traduction Cécile Wajsbrot, éd. Calmann-Lévy Metteurs en scène Romain Jarry et Loïc Varanguien de Villepin Interprètes Solène Arbel, Élodie Belmar, Romain Jarry, Brieuc Jeandeau, Muriel Valat, Cyril Vergès Son Johann Loiseau Lumière Jean-Luc Petit

Les Vagues est un poème-pièce qui suit le cheminement intérieur de six personnages, de l’enfance à la maturité.

Les soliloques de Bernard, Susan, Jinny, Neville, Louis et Rhoda, entretissés de préludes et de tableaux mobiles, se succèdent, se répondent, charriant dans un flot continu émotions et souvenirs.
Au coeur de la parole, convergence de toutes les voix, un septième personnage, celui de Perceval. Pôle magnétique et silencieux, il concentre les pensées diffuses, rêves, espoirs, fragments de conscience de ceux qui vivent à son contact. Etre de mystère, invisible sur le plateau, Perceval est comme l’ancre à laquelle se rattachent ces six existences à la dérive sur le courant des choses. Dans un espace de brumes et brouillards densifié par la lumière, plongés dans un univers sonore et visuel ondulatoire, les acteurs deviennent des passeurs. Ils introduisent le public dans le mouvement perpétuel de la vie, suivant la pulsation d’une écriture entre élégie et rhapsodie. Les mots se déversent dans un flux sensible, saturés de poésie, chargés de théâtralité. Sur la scène, la parole combinée des six personnages restitue avec la plus grande sobriété cet élan vital, ce texte mélodique comme un choeur parlé.

« J’espère avoir retenu ainsi le chant de la mer et des oiseaux, l’aube et le jardin, subconsciemment présents, accomplissant leur tâche souterraine... Ce pourraient être des îlots de lumière, des îles dans le courant que j’essaie de représenter  ; la vie elle-même qui s’écoule. »
VIRGINIA WOOLF, JOURNAL, À PROPOS DES VAGUES.


Coproduction TNT-Manufacture de chaussures, l’IDDAC - Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel Soutien à la création la Mairie de Bordeaux, l’OARA, le Pôle culturel intercommunal Pau-Pyrénées En partenariat avec Espaces Pluriels, scène conventionnée danse-théâtre Pau - Béarn, la Gare Mondiale-Melkior théâtre et la Société Bordelaise de CIC La Compagnie des Limbes reçoit le soutien du Conseil Général de la Gironde
Spectacle accueilli par le Pôle Culturel Intercommunal, anciens abattoirs à Billère.

DISTRIBUTION

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93