AMALA DIANOR
NEW SCHOOL / QUELQUE PART AU MILIEU DE L’INFINI
Danse jeudi 28 mars 20h30 / Théâtre Saragosse
1h15 avec entracte / TARIF B

Deux trios en miroir, New School et Quelque part au milieu de l’infini, signent l’univers chorégraphique d’Amala Dianor. Né au Sénégal, passé par le hip-hop et le Centre national de danse contemporaine d’Angers, il est d’abord interprète chez Françoise et Dominique Dupuy, puis Emanuel Gat, avant de créer sa compagnie en 2012. Amala Dianor développe une danse fluide et organique, hybride de sabar sénégalais, de hip-hop disloqué et acrobatique, ainsi que de contemporain. Directement issu de la pièce De(s)génération (2016), le trio New School, décortique la grammaire hip-hop pour en tresser une guirlande ciselée de poses et d’acrobaties. Dans un rapport de complicité et de jeu permanent, les interprètes nous font partager la genèse de « l’abstract », ce style de danse qui ose le métissage tout en s’appuyant sur les règles et les conventions de la danse hip-hop. Dans Quelque part au milieu de l’infini, Amala Dianor pose sur scène un traité de danse pure avec la seule passion du mouvement et de la relation à l’autre.

« Une combinatoire chorégraphique magique qui fait respirer la scène et irradie de sérénité. Cette circulation du trio est soufflée par l’écriture d’Amala Dianor. L’ensemble est subtil et sensuel, virtuose sans ostentation, tant les trois interprètes parlent naturellement cette langue métisse. Et, si le hip-hop n’a rien ici d’une charge guerrière nerveuse, il n’en garde pas moins son électricité intime. » Rosita Boisseau, le Monde, mars 2018.

http://amaladianor.com/

NEW SCHOOL
Chorégraphie Amala Dianor • Musique Awir Leon • Avec Link Berthomieux, Sandrine Lescourant et Admir Mirena • Lumières Samson Milcent

QUELQUE PART AU MILIEU DE L’INFINI
Chorégraphie Amala Dianor • Avec Souleyman Ladji Koné, Mustapha Saïdo Lehlouh et Amala Dianor • Assistante Rindra Rasoaveloson • Musique Awir Leon • Photos Valérie Frossard

+ PRODUCTIONS

NEW SCHOOL
Production Compagnie Amala Dianor • Coproductions Théâtre Louis Aragon scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, dans le cadre de « Territoire(s) de la Danse » 2015 et 2016, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis

QUELQUE PART AU MILIEU DE L’INFINI
Production Compagnie Amala Dianor/Kaplan • Coproduction CDCNPOLE SUD, Strasbourg, Théâtre Louis Aragon, Scène conventionnée danse de Tremblay-en-France • Avec le soutien du Ballet National de Marseille dans le cadre de l’accueil studio, du Cargo-Segré, du groupe Caisse des dépôts, de la ville d’Angers et de la Région des Pays de la Loire, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM • La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la DRAC des Pays de la Loire, soutenue par la Région des Pays de la Loire et la Ville d’Angers

Deux trios en miroir, New School et Quelque part au milieu de l’infini, signent l’univers chorégraphique d’Amala Dianor. Né au Sénégal, passé par le hip-hop et le Centre national de danse contemporaine d’Angers, il est d’abord interprète chez Françoise et Dominique Dupuy, puis Emanuel Gat, avant de créer sa compagnie en 2012. Amala Dianor développe une danse fluide et organique, hybride de sabar sénégalais, de hip-hop disloqué et acrobatique, ainsi que de contemporain. Directement issu de la pièce De(s)génération (2016), le trio New School, décortique la grammaire hip-hop pour en tresser une guirlande ciselée de poses et d’acrobaties. Dans un rapport de complicité et de jeu permanent, les interprètes nous font partager la genèse de « l’abstract », ce style de danse qui ose le métissage tout en s’appuyant sur les règles et les conventions de la danse hip-hop. Dans Quelque part au milieu de l’infini, Amala Dianor pose sur scène un traité de danse pure avec la seule passion du mouvement et de la relation à l’autre.

« Une combinatoire chorégraphique magique qui fait respirer la scène et irradie de sérénité. Cette circulation du trio est soufflée par l’écriture d’Amala Dianor. L’ensemble est subtil et sensuel, virtuose sans ostentation, tant les trois interprètes parlent naturellement cette langue métisse. Et, si le hip-hop n’a rien ici d’une charge guerrière nerveuse, il n’en garde pas moins son électricité intime. » Rosita Boisseau, le Monde, mars 2018.

http://amaladianor.com/

DISTRIBUTION

NEW SCHOOL
Chorégraphie Amala Dianor • Musique Awir Leon • Avec Link Berthomieux, Sandrine Lescourant et Admir Mirena • Lumières Samson Milcent

QUELQUE PART AU MILIEU DE L’INFINI
Chorégraphie Amala Dianor • Avec Souleyman Ladji Koné, Mustapha Saïdo Lehlouh et Amala Dianor • Assistante Rindra Rasoaveloson • Musique Awir Leon • Photos Valérie Frossard

Conférence - Rencontre LA VOIE DU RYTHME / GABIN NUISSIER
mercredi 27 mars 19h30
Maison de l’étudiant

Gabin Nuissier, fondateur du groupe Aktuel Force en 1983, est l’un des pionniers de la culture hip-hop en France et a traversé toutes les étapes de son évolution. Il figure à ce titre dans la prestigieuse distribution des hip-hopeurs de De(s)génération d’Amala Dianor. Spécialiste de la Break Dance, il retrace pour nous son parcours, désireux de transmettre ce qui constitue pour lui l’esprit de la culture hip-hop : une forme de dépassement de soi par le corps qui l’apparente aux arts martiaux. Gabin Nuissier aborde, à partir de sa propre histoire, les mouvements d’une époque faite de transformations musicales, graphiques et urbaines. Ce riche itinéraire artistique, consigné dans un livre à paraître en 2019, La voie du Rythme, sert de point de départ à son témoignage oral.

PARTAGER     

Extrait de De(s)génération

Extrait de Quelque part au milieu de l’infini

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93