Work
Cirque MARDI 28 & MERCREDI 29 JANVIER 19H30 / Théâtre Saragosse
1H00 / TARIF B

À PARTIR DE 7 ANS

Le circassien Claudio Stellato, qui produisait dans La Cosa de périlleuses installations de bois, revient à Pau avec un nouveau projet tout aussi inattendu. Dans le même esprit que ses précédentes créations, il poursuit ses tentatives de mariage inédit du corps et de la matière, produisant à partir d’éléments très concrets un univers poétique et absurde.

Dans Work, Claudio Stellato choisit de théâtraliser l’univers du bricolage, avec son attirail d’outils et de planches, ses gestes techniques comme source dramaturgique de complications productives. Dans ce chantier étrange, le bricolage n’est pas traité dans sa forme brute mais répété, ritualisé, coordonné et détaché de sa fonction initiale pour se rapprocher de la danse, du cirque, de la musique et des arts plastiques. Tandis que les matériaux et les supports scénographiques se transforment, de vrais tableaux prennent naissance. « […] On est porté par ce délire orgiaque d’énergie conduisant jusqu’au cloutage en direct des pieds (sic) de deux des protagonistes sur des planches utilisées ensuite comme des skis-claquettes rythmant une chorégraphie effrénée. Un grain de folie libérateur mais aussi une ode rendue au matériau bois, plié au désir insensé de créatures sans retenue aucune se confrontant avec la dure réalité de la matière inerte, se mettant soudainement à vivre avant de capituler sous leurs assauts répétés. »
Yves Kafka, Inferno, janvier 2019.

Conception et mise en scène Claudio Stellato / Interprètes Joris Baltz, Oscar De Nova De La Fuente, Mathieu Delangle, Nathalie Maufroy / Administration et diffusion Laëtitia Miranda-Neri / CRÉDITS PHOTOS HUBERT AMIEL, CLAUDIA PAJEWSKI

+ PRODUCTIONS

Production Cie Claudio Stellato Coproduction Les Halles de Schaerbeek, Charleroi Danse – Centre Chorégraphique de Wallonie Bruxelles, La Verrerie d’Alès – PNC Occitanie, Theater Op de Markt – Dommelhof, Festival International des Arts de Bordeaux métropole, La Brèche - PNC de Normandie, L’échangeur - CDCN Hauts-de- France, Pronomade(s) CNAREP en Haute-Garonne, La SACD au Festival d’Avignon, C-TAKT, cofinancé par le programme européen créative de l’Union européenne dans le cadre du projet SOURCE et la Fédération Wallonie Bruxelles / Soutiens Les Quinconces - L’Espal -Théâtres Le Mans, Les Ateliers - CNAREP de Villeurbanne, Espaces Pluriels
- SC Danse, Le Château de Monthelon - Lieu pluridisciplinaire , Panique au Dancing Cie Volubilis, Frappaz – Centre National des arts de la rue et de l’espace public et Lieux Publics – Centre national de création – Marseille, Le Manège – CDN Reims, Festival Danse avec les foules - Bruxelles, Théâtre Paul Eluard – Festival En bref - Choisy le Roi, Festival Court toujours - Thionville, Short Theater Festival Roma, Sujet à Vif - Avignon, Trafo Theater - Budapest, Festival XS – Bruxelles, Festival Trente/ Trente – Bègles, Festival Panique au dancing - Niort

Le circassien Claudio Stellato, qui produisait dans La Cosa de périlleuses installations de bois, revient à Pau avec un nouveau projet tout aussi inattendu. Dans le même esprit que ses précédentes créations, il poursuit ses tentatives de mariage inédit du corps et de la matière, produisant à partir d’éléments très concrets un univers poétique et absurde.

Dans Work, Claudio Stellato choisit de théâtraliser l’univers du bricolage, avec son attirail d’outils et de planches, ses gestes techniques comme source dramaturgique de complications productives. Dans ce chantier étrange, le bricolage n’est pas traité dans sa forme brute mais répété, ritualisé, coordonné et détaché de sa fonction initiale pour se rapprocher de la danse, du cirque, de la musique et des arts plastiques. Tandis que les matériaux et les supports scénographiques se transforment, de vrais tableaux prennent naissance. « […] On est porté par ce délire orgiaque d’énergie conduisant jusqu’au cloutage en direct des pieds (sic) de deux des protagonistes sur des planches utilisées ensuite comme des skis-claquettes rythmant une chorégraphie effrénée. Un grain de folie libérateur mais aussi une ode rendue au matériau bois, plié au désir insensé de créatures sans retenue aucune se confrontant avec la dure réalité de la matière inerte, se mettant soudainement à vivre avant de capituler sous leurs assauts répétés. »
Yves Kafka, Inferno, janvier 2019.

DISTRIBUTION

Conception et mise en scène Claudio Stellato / Interprètes Joris Baltz, Oscar De Nova De La Fuente, Mathieu Delangle, Nathalie Maufroy / Administration et diffusion Laëtitia Miranda-Neri / CRÉDITS PHOTOS HUBERT AMIEL, CLAUDIA PAJEWSKI

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93