Collectif Les possédés
john Cheever
bullet park

mar 13 mars 20H30
Théâtre Saragosse

Théâtre mardi 13 mars 20H30

À Bullet Park, une banlieue aisée américaine, vit la famille Nailles, qui semble incarner le rêve américain. Pourtant, le fils ressent une tristesse qui le cloue au lit, sa mère semble irrémédiablement détachée des réalités de l’existence et le père éprouve une telle phobie des trains qu’il doit absorber des tranquillisants pour se rendre au bureau...

À Bullet Park, une banlieue aisée américaine, vit la famille Nailles, qui semble incarner le rêve américain. Pourtant, le fils ressent une tristesse qui le cloue au lit, sa mère semble irrémédiablement détachée des réalités de l’existence et le père éprouve une telle phobie des trains qu’il doit absorber des tranquillisants pour se rendre au bureau. S’installe à Bullet Park un certain Paul Hammer qui s’est trouvé une raison de vivre : crucifier le rêve américain et son incarnation dans l’homme d’affaires. C’est au sein de la famille Nailles qu’il trouvera sa victime... Bullet Park est un texte à la fois sombre et irrésistiblement drôle, un roman qui traite de la dislocation morale de la seconde moitié du XXe siècle, mais aussi de la fêlure des valeurs et des croyances américaines.
Depuis sa création en 2002, le Collectif Les Possédés suit la voie d’un théâtre qui s’intéresse profondément à l’humain. C’est donc assez naturellement que des explorateurs de la condition humaine, tels Jean-Luc Lagarce ou Anton Tchekhov, notamment, ont pris place dans le répertoire du collectif. Avec Bullet Park, d’après le roman de John Cheever, Les Possédés proposent une incursion dans la société américaine.

Cette pièce sera créée à l’automne 2011.


Rencontre APRèS LA REPRéSENTATION
collectif les possédés
MAR 13 MARS
Théâtre Saragosse

Théâtre Saragosse
Durée 2H10
Tarif B

D’après le roman Bullet Park de John Cheever (© 1969, John Cheever, tous droits réservés) \ Traduction Dominique Mainard / Le serpent à plumes \ Création collective dirigée par Rodolphe Dana \ Interprétation David Clavel, Françoise Gazio, Katja Hunsinger, Antoine Kahan, Nadir Legrand, Christophe Paou, Marie-Hélène Roig \ Adaptation Rodolphe Dana, Katja Hunsinger \ Conseiller à la dramaturgie Laurent Mauvignier \ Scénographie Julia Kravtsova \ Lumière Valérie Sigward \ Assistante à la mise en scène \ Costumes Sara Bartesaghi Gallo Raluca Vallois \ Régie lumière Wilfried Gourdin \ Régie plateau Frédéric Gourdin \Régie générale Wilfried Gourdin

Production du Collectif Les Possédés. Coproduction Festival d’Automne à Paris, Centre Dramatique Régional de Tours, Théâtre Vidy-Lausanne, Théâtre de Nîmes, Théâtre de la Bastille, La Ferme du Buisson
- Scène nationale de Marne-la-Vallée, Théâtre Jean Lurçat - Scène Nationale Aubusson. Avec l’aide à la production d’Arcadi. Avec l’aide à la création du Conseil Général de Seine-et-Marne.
Le Collectif Les Possédés bénéficie du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication. Production/diffusion Made In Productions / www.madeinproductions.eu Le Collectif Les Possédés est associé à La Ferme du Buisson-Scène nationale de Marne-la-Vallée et à la Scène nationale d’Aubusson.

À Bullet Park, une banlieue aisée américaine, vit la famille Nailles, qui semble incarner le rêve américain. Pourtant, le fils ressent une tristesse qui le cloue au lit, sa mère semble irrémédiablement détachée des réalités de l’existence et le père éprouve une telle phobie des trains qu’il doit absorber des tranquillisants pour se rendre au bureau. S’installe à Bullet Park un certain Paul Hammer qui s’est trouvé une raison de vivre : crucifier le rêve américain et son incarnation dans l’homme d’affaires. C’est au sein de la famille Nailles qu’il trouvera sa victime... Bullet Park est un texte à la fois sombre et irrésistiblement drôle, un roman qui traite de la dislocation morale de la seconde moitié du XXe siècle, mais aussi de la fêlure des valeurs et des croyances américaines.
Depuis sa création en 2002, le Collectif Les Possédés suit la voie d’un théâtre qui s’intéresse profondément à l’humain. C’est donc assez naturellement que des explorateurs de la condition humaine, tels Jean-Luc Lagarce ou Anton Tchekhov, notamment, ont pris place dans le répertoire du collectif. Avec Bullet Park, d’après le roman de John Cheever, Les Possédés proposent une incursion dans la société américaine.

Cette pièce sera créée à l’automne 2011.


Rencontre APRèS LA REPRéSENTATION
collectif les possédés
MAR 13 MARS
Théâtre Saragosse

DISTRIBUTION

D’après le roman Bullet Park de John Cheever (© 1969, John Cheever, tous droits réservés) \ Traduction Dominique Mainard / Le serpent à plumes \ Création collective dirigée par Rodolphe Dana \ Interprétation David Clavel, Françoise Gazio, Katja Hunsinger, Antoine Kahan, Nadir Legrand, Christophe Paou, Marie-Hélène Roig \ Adaptation Rodolphe Dana, Katja Hunsinger \ Conseiller à la dramaturgie Laurent Mauvignier \ Scénographie Julia Kravtsova \ Lumière Valérie Sigward \ Assistante à la mise en scène \ Costumes Sara Bartesaghi Gallo Raluca Vallois \ Régie lumière Wilfried Gourdin \ Régie plateau Frédéric Gourdin \Régie générale Wilfried Gourdin

Production du Collectif Les Possédés. Coproduction Festival d’Automne à Paris, Centre Dramatique Régional de Tours, Théâtre Vidy-Lausanne, Théâtre de Nîmes, Théâtre de la Bastille, La Ferme du Buisson
- Scène nationale de Marne-la-Vallée, Théâtre Jean Lurçat - Scène Nationale Aubusson. Avec l’aide à la production d’Arcadi. Avec l’aide à la création du Conseil Général de Seine-et-Marne.
Le Collectif Les Possédés bénéficie du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication. Production/diffusion Made In Productions / www.madeinproductions.eu Le Collectif Les Possédés est associé à La Ferme du Buisson-Scène nationale de Marne-la-Vallée et à la Scène nationale d’Aubusson.

PARTAGER     

À Bullet Park, une banlieue aisée américaine, vit la famille Nailles, qui semble incarner le rêve américain. Pourtant, le fils ressent une tristesse qui le cloue au lit, sa mère semble irrémédiablement détachée des réalités de l’existence et le père éprouve une telle phobie des trains qu’il doit absorber des tranquillisants pour se rendre au bureau.
S’installe à Bullet Park un certain Paul Hammer qui s’est trouvé une raison de vivre : crucifier le rêve américain...

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93