Éléonore Didier
Dépose incorp.
SOLIDES,LISBOA

mar 15 mars 20h30 Théâtre Saragosse

Danse mardi 15 mars -> 20h30

Découverte chorégraphique

Eléonore Didier, marquée par ses rencontres comme interprète auprès de Bob Wilson, Carlota Ikeda ou Pierre Droulers, amorce en 2000 un travail d’auteur et mène la quête d’une danse née de l’observation, profondément liée à la vie et à notre mode de vie.

Découverte chorégraphique

Eléonore Didier, marquée par ses rencontres comme interprète auprès de Bob Wilson, Carlota Ikeda ou Pierre Droulers, amorce en 2000 un travail d’auteur et mène la quête d’une danse née de l’observation, profondément liée à la vie et à notre mode de vie.

« C’est peu de dire que Solides,Lisboa d’Éléonore Didier a laissé l’impression d’un duo suffocant d’intelligence et de beauté. La jeune chorégraphe et interprète s’est inspirée des notions de la photographie. Ainsi, parvient-elle, depuis des gestes de déplacement nets et sobres, à densifier la trace visuelle de sa présence, à la façon d’un bain dans un révélateur qui densifierait les traits et la consistance de ses mouvements. Ainsi conduite avec une maîtrise absolue des intensités, sans le moindre tapage gestuel, son écriture chorégraphique exerce un pouvoir de fascination médusant. Une seconde partie la voit rejointe sur le plateau par un performer. Il demeure totalement impassible, comme si tous deux s’ignoraient complètement. Or, il en découle le creusement d’un vide abyssal entre ces deux présences, comme un contraste qui renforce encore la sensation de vibration pure de la moindre parcelle de corps, au moindre instant. » Gérard Mayen, Danser, 03/09

rencontre
mar 15 mars après le spectacle
Théâtre Saragosse

Tarif C
Théâtre Saragosse
Durée 45 MIN

Conception, lumière et costume Eléonore Didier / Interprétation Eléonore Didier / Participation spéciale Vincent Thomasset / Son Nanu - Mola Dudle / Régie générale Gisèle Pape / Administration, production, diffusion Olivier Stora

Découverte chorégraphique

Eléonore Didier, marquée par ses rencontres comme interprète auprès de Bob Wilson, Carlota Ikeda ou Pierre Droulers, amorce en 2000 un travail d’auteur et mène la quête d’une danse née de l’observation, profondément liée à la vie et à notre mode de vie.

« C’est peu de dire que Solides,Lisboa d’Éléonore Didier a laissé l’impression d’un duo suffocant d’intelligence et de beauté. La jeune chorégraphe et interprète s’est inspirée des notions de la photographie. Ainsi, parvient-elle, depuis des gestes de déplacement nets et sobres, à densifier la trace visuelle de sa présence, à la façon d’un bain dans un révélateur qui densifierait les traits et la consistance de ses mouvements. Ainsi conduite avec une maîtrise absolue des intensités, sans le moindre tapage gestuel, son écriture chorégraphique exerce un pouvoir de fascination médusant. Une seconde partie la voit rejointe sur le plateau par un performer. Il demeure totalement impassible, comme si tous deux s’ignoraient complètement. Or, il en découle le creusement d’un vide abyssal entre ces deux présences, comme un contraste qui renforce encore la sensation de vibration pure de la moindre parcelle de corps, au moindre instant. » Gérard Mayen, Danser, 03/09

rencontre
mar 15 mars après le spectacle
Théâtre Saragosse

DISTRIBUTION

Conception, lumière et costume Eléonore Didier / Interprétation Eléonore Didier / Participation spéciale Vincent Thomasset / Son Nanu - Mola Dudle / Régie générale Gisèle Pape / Administration, production, diffusion Olivier Stora

PARTAGER     

Eléonore Didier, marquée par ses rencontres comme interprète auprès de Bob Wilson, Carlota Ikeda ou Pierre Droulers, s’est inspirée des notions de la photographie. Elle parvient, depuis des gestes de déplacement nets et sobres, à densifier la trace visuelle de sa présence, à la façon d’un bain dans un révélateur.

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93